boungou

C’est le top départ pour les travaux de construction de la mine de Boungou (à l’Est du Burkina) lancés par la Société d’exploitation minière de l’Afrique de l’Ouest (SEMAFO) vendredi 31 mars 2017.

Pour les responsables de la compagnie, le coût des travaux de construction est estimé à 131,6 milliards de FCFA et le total des retombées économiques à 522 milliards de FCFA.

L’étude de faisabilité de Bongou dont les réserves sont estimées à 39 tonnes, indique une prévision de production annuelle moyenne de plus de 226.000 onces, au cours des trois premières années et une durée de vie projetée de la mine de plus de 7 ans. La première coulée d’or, quant à elle, est prévue au deuxième semestre de 2018.

Semafo détient, dans cette région, le groupe de permis Tapoa constitué de quatre permis d’exploration contigus (Dangou, Pambourou, Boungou et Bossari) qui totalisent 772 km2.

Au Burkina Faso, Semafo exploite, en plus de Natougou, la mine de Mana (centre-ouest), laquelle inclut les gisements satellites à haute teneur de Siou et Fofina.

Ce contenu pourrait également vous intéresser