dockers_1

Le Port Autonome de Nouakchott dit Port de l’Amitié (PANPA) face à une grève des dockers depuis ce lundi matin. Ces travailleurs occasionnels, chargés de la manutention portuaire à Nouakchott protestent contre « la persistance du recours au système de sortie des conteneurs en ville (TC) ».

Ce système est un enlèvement direct des marchandises par l’ouverture des conteneurs au niveau de la ville. Le dépotage en ville se fait avec une main d’œuvre moins bien rémunérée « en violation des règles régissant la main d’œuvre portuaire » selon les grévistes.

Jusqu’en 2013, les revenus des dockers du port de Nouakchott provenaient essentiellement du chargement de 60 à 70% des marchandises qui étaient débarquées sur les lieux pour les besoins du contrôle douanier, puis rembarqués dans des camions gros porteurs vers le centre ville.
Mais depuis 2013, cette opération est remplacée par des enlèvements directs.

« Le mouvement paralyse totalement les activités de manutention au niveau du port de Nouakchott » selon la Centrale Général des Travailleurs de Mauritanie (CGTM).
Le système d’enlèvement direct a été à l’origine d’un mouvement de grève des manutentionnaires du port de Nouakchott de décembre 2013 à janvier 2014.

Par Amadou Seck

Ce contenu pourrait également vous intéresser