La Gécamines SA, entreprise publique minière exploitant des gisements de cuivre, de cobalt et d’autres matières dans la Province du Katanga, a vendu pour un montant de 52 millions $ son permis d’exploration 527 sur cuivre et le cobalt.

L’acquéreur est la société de droit congolais Congo Dongfang International Mining Sarl, filiale de la compagnie de joint-venture chinoise Zhejiang Huayou Cobalt Co. Ltd, major mondial de la fonte du cobalt, du cuivre et du nickel, détenant le quart du marché mondial de cobalt et second fournisseur de tétroxyde de cobalt du marché chinois.

Le permis couvre les gisements de Luiswishi et de Lukuni ainsi que les remblais s’y trouvant, pour un total de 354 619 tonnes de cuivre et 62903 tonnes de cobalt, a précisé, le 4 juillet dernier, un communiqué de la Gécamines.

La Gecamines S.A avait pris possession du permis 527 inclus dans le patrimoine de sa filiale Compagnie Minière du Sud Katanga (CMSK SAS) qui est entrée dans son escarcelle par fusion-absorption. Ceci, suite à l’achat, pour  58 millions $, des parts de l’Entreprise Générale Malta Forrest(EGMF) dans la CMSK.

En cédant le permis au prix de 52 millions $, la compagnie minière publique rassure n’avoir rien perdu, justifiant qu’elle reste maître du restant du patrimoine, entre autres, le concentrateur, le siège de la société à Kipushi et les autres titres miniers notamment les permis d’exploration 2603, 532, 7571 ainsi que les permis de recherches1054, 1066, 2358 et 2808.

La Gecamines exploite, dans la Province du Katanga, des gisements étendus sur une concession de plus de 7109 km², sur le cuivre et autres métaux associés, et de plus de 14000 km² sur le charbon, l’étain. Depuis 2012, elle s’est engagée dans un programme ambitieux de relance de la production et d’amélioration de la gestion dans son ensemble. Son objectif : atteindre , à l’horizon 2015, un niveau de production de 100000 tonnes de cuivre par an.

Share Button