Les stratèges des relations internationales et les experts de l’intelligence économique avaient marqué leur vif étonnement en voyant le président sénégalais Macky Sall, président en exercice de l’Union Africaine, en visite à Moscou.  L’objectif de la visite du 3 juin 2022 était double : obtenir de Vladimir Poutine l’engagement de la Russie à laisser l’évacuation de près de 25 millions de tonnes de céréales et autres matières premières qui patientent dans les silos ukrainiens.  Pour rappel, en avril, seulement 647 000 tonnes de blé ont pu être exportées contre 5 à 7 millions par mois à la même période en 2021. 


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis