Les chefs d'Etat ont voté dimanche et lundi, brisant la bonne vieille règle du consensus. Le Nigeria inconsolable.
A Addis Abeba le 11 février, au lendemain du choix difficile et heurté de Mene Wamkele, 43 ans, comme pilote en chef de la zone de libre-échange continental, les traces de la bataille était encore visibles sur les mines. Le négociateur en chef de la Zone de libre-échange continentale africaine (Zlecaf) pour l’Afrique du Sud a été choisi au bout d’un processus qui a passé à la moulinette quelque 121 candidats pour, au final, retenir trois candidats dont le principal gagnant et ses deux challengers, la nigériane Cecilia Akintomide ex vice présidente de la Bad, et le Congolais (RDC) Faustin


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis