Guinée : la menace plane à nouveau sur le secteur bancaire

0


À l’issue de son dernier mouvement de grève pour l’amélioration de l’indice salarial, la FESABAG, la fédération syndicale des banques et microfinances de Guinée avait signé un protocole d’accord tripartite avec le gouvernement et le patronat des banques.
L’un des points du protocole accordait l’immunité et la protection contre d’éventuelles représailles des patrons des banques, mais les responsables de certaines banques ne l’entendent pas de cet oreille, plusieurs plaintes viennent d’être déposées contre 9 syndicalistes et un employé pour « intimidations, violences et menaces de mort » en rapport avec la grève de mai 2017.
Si certains patrons accusent des syndicalistes d’avoir outrepassé leur droit en s’attaquant physiquement à leur intégrité lors de la dernière grève qui a abouti à la signature de l’accord, du côté des leaders syndicaux on dénonce « un règlement de compte à peine voilé ».
C’est suite à cette plainte des patrons de banques que la FESABAG a décidé de soutenir les syndicalistes incriminés en appelant à une journée de débrayage de six heures (entre 8h et 14 heures ) le lundi 9 octobre prochain.
La FESABAG conditionne la levée de son mot d’ordre de débrayage au retrait pur et simple des plaintes déposées contre ses syndicalistes au cas contraire, elle promet de fermer toutes les banques du pays et se réserve le droit à son tour d’ester en justice contre les patrons des banques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here