COP21: un accord historique malgré tout

0

imageLa COP 21 s’est conclue à Paris, samedi 12 décembre, par un accord ambitieux et contraignant selon les termes de son président, Laurent Fabius.

L’objectif de contenir le réchauffement en deçà des 2 °C a été entériné avec une recommandation à poursuivre les efforts pour limiter la hausse à 1,5° par rapport à l’ère préindustrielle.

Quand au principe de l’aide climat en destination des pays en développement, il est adopté avec un plancher de 100 milliards de dollars annuels à partir de 2020. Les engagements des Etats seront réévalués tous les cinq ans.

Les 195 Etats parties quittent donc le Bourget,  un accord politique en main et beaucoup d’accolades entre négociateurs.  L’enthousiasme est partagé aussi par les ONG à l’instar de Greenpeace qui a estimé que l’accord marquait un “tournant” et reléguait les énergies fossiles “du mauvais côté de l’Histoire”.
Moins euphorique, OXFAM tempère: «La COP21 est une étape importante dans la lutte contre le changement climatique mais Paris n’est pas magique et l’accord ne nous donne pas les moyens de maintenir la hausse des températures en dessous des 1,5 degrés nécessaires pour protéger les populations les plus vulnérables des conséquences toujours plus désastreuses du changement climatique», estime Romain Benicchio, porte-parole d’Oxfam France.

Si tout le monde salue l’accord, il en reste désormais à dégager les axes pratiques et les aspects contraignants.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here