Cosumaf: Roland Berger choisi pour jauger le potentiel régional

0

Après une décennie d’existence, le marché financier de l’Afrique Centrale réexamine son potentiel de développement.

Une rencontre entre le Ministre de l’Economie, de la Promotion des Investissements et de la Prospective, M. Régis IMMONGAULT et le Président de la Commission de Surveillance du Marché financier de l’Afrique Centrale (COSUMAF), M. Rafael TUNG NSUE a eu lieu le 08 Juillet 2015 à Libreville en vue d’examiner les modalités de la mise en œuvre de l’étude sur le potentiel du marché financier de l’Afrique centrale.

Cette étude qui sera réalisée par le cabinet Roland Berger permettra d’établir un diagnostic de la situation actuelle, identifier les acteurs économiques qui pourront émettre sur le marché, formuler des recommandations en matière d’adaptation et/ou réforme du marché, de ses structures et du cadre réglementaire au sens large et enfin à amorcer l’accompagnement des acteurs identifiés pour favoriser leur recours au marché.

Au terme de l’étude, le cabinet produira :

1. Un rapport sur l’étude de marché des entreprises pouvant recourir au financement boursier par secteur et par pays ;
2. Une base exploitable de données par les acteurs du marché sur l’ensemble des entreprises de la CEMAC ;
3. Un document sur le plan d’action pour aplanir les obstacles au financement, accroître la culture boursière et attirer un certain nombre d’entreprises sur le marché ;
4. Un rapport spécifique sur les mesures idoines pour les PME en vue de leur accès au financement par le marché financier.

A l’issue de l’atelier de restitution, les conclusions de cette étude seront transmises au Comité Ministériel de l’Union Monétaire de l’Afrique Centrale (UMAC) pour son exploitation et serviront aux acteurs de marché pour bâtir leur vision stratégique et leur plan d’affaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here