Togo: Oragroup sollicite le marché financier

0

Oragroup SA, la holding du groupe bancaire Orabank, qui vient d’acquérir la Banque togolaise de développement (BTD) et le contrôle  à hauteur de 51% de la Banque régionale de solidarité (BRS), sollicite le marché financier.

La banque a  lancé officiellement, vendredi à Mercure hôtel Sarakawa à Lomé, son tout premier emprunt obligataire par appel public à l’épargne pour 15 milliards de francs Cfa sur la période 2013-2019.

Cette levé de fonds s’étend du 30 octobre au 29 novembre 2013 et s’effectue au taux d’intérêt de 6,75% qualifié « le plus haut » actuellement dans la zone Uemoa. Pour sa garantie à 100%, Oragroup a eu la confiance de la Boad et du Fond de solidarité africain (FSA) qui interviennent respectivement à 70% et 30%.

La CGF Bourse et SGI –Togo sont les arrangeurs de cet emprunt et ont en charge la structuration, la réalisation de l’émission obligataire et son admission au compartiment obligataire de la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM). Une semaine à peine l’ouverture de cet emprunt, des indiscrétions font état d’« une centaine de souscription ».

Selon Patrick Mestrallet, DG et administrateur d’Oragroup, c’est l’occasion pour le groupe de renforcer sa notoriété et de consolider son rôle d’acteur dans le financement des économies de la sous-région.

Il nous faut « prendre toute notre place dans les économies nationales », a relevé Mestrallet, prenant la mesure du challenge après l’acquisition de la BRS, jusque-là active dans tous les pays de l’Uemoa, et « qui s’appellera bientôt Orabank ». Ce pendant, il annonce pour la fin de l’année la fusion de la BTD et d’Orabank.

Patrick Mestrallet se félicite d’un parcours glorieux du groupe, présent dans six pays, et qui a rendu « rentables en trois ans toutes ses filiales ». La part du marché d’Oragroup est passée de 3% à 12% entre 2010 et 2012, pendant que le total actif est passé de 39 milliards à 189 milliards CFA. FIN