CEDEAO photoA Dakar, samedi 4 juin, il a été question de monnaie unique en 2020 lors lors de la 49 session ordinaire la  Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).  Concrètement, le président sortant, Macky Sall du Sénégal suggère la mise en place d’  un  Institut monétaire et d’une Banque Centrale communautaire.

Ces deux instruments devraient conduire la CEDEAO à la monnaie unique en 2020. « ’Il est tout aussi nécessaire de résoudre l’équation que pose la pluralité de monnaies dans un espace dont la vocation est de se constituer en marché commun », a plaidé Macky Sall.

Fort du  tarif extérieur commun (TEC), de la libre circulation des personnes et des biens, la CEDEAO aborde ce challenge monétaire qui suppose la fusion de monnaies aussi différentes que le CFA, le CEDI ou encore le Naira.

En dépit des nombreuses avancées de son projet d’intégration, la CEDEAO est confrontée à de nombreuses divergences sur des sujets stratégiques comme les Accords de partenariat économique (APE). A ce jour, 13 des 15 pays membres ont signé.  Le Nigeria qui concentre deux tiers de la population de la CEDEAO rechigne à entériner un accord vu comme une entrave au développement de ses industries. La signature de l’accord devrait intervenir avant le 1er octobre 2016.

Share Button