Africa Re freinée au premier semestre 2020

0
En poste depuis 2011, le rwandais Corneille Karekezi est appelé à ajuster les charges et à booster le front commercial au vu du ratio combiné élevé du réassureur panafricain.

Au premier semestre 2020, le réassureur panafricain Africa Re affiche un chiffre d’affaires de 393,04 millions de dollars USD en baisse de 8,99% causés par des contreperformances commerciales et, entre autres, la dépréciation des monnaies de pays d’exercice (Nigeria, Tunisie, Afrique du Sud et Algérie).

Déjà en situation délicate durant le dernier exercice, le résultat technique net s’est établi à 5,47 millions de dollars USD, sans adéquation avec l’envergure d’Africa Ré, entité dont plusieurs pays africains sont actionnaires.

Le bénéfice net s’établit à 14, 39 millions de dollars, en hausse de 30% et le ratio combiné, toutes branches confondues, à 98,21%. Exprimant le rapport entre rapport entre les coûts et les primes encaissées, ce ratio montre que Africa Re doit envisager de baisser ces charges de manière drastique tout en renforçant son agressivité commerciale.

Un bon point cependant à l’actif du réassureur panafricain basé à Lagos, l’agence Standard & Poor’s avait reconduit la notation de A- de Africa Re, avec une perspective stable, dans le sillage de la note A attribuée un peu plutôt (février 2020) par le britannique AM Best. Africa Re a été créée en 1976 par 36 États membres de l’Union africaine (UA) et du Groupe de la Banque africaine de développement. Actuellement, il compte 41 États membres, dont le Kenya, et plus de 100 sociétés africaines d’assurance / réassurance des 41 pays membres.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here