Maroc Telecom : les filiales africaines continuent de booster les chiffres 

0
Abdeslam Ahizoune, Président du Directoire,
Abdeslam Ahizoune, Président du Directoire,
Abdeslam Ahizoune, Président du Directoire de Maroc Telecom

Au terme de ce premier trimestre 2016, Maroc Telecom publie un résultat net part du groupe de 1526 millions de dirhams (environ 140 millions d’euros), en progression de 16% par rapport à la même période de 2015.

Le chiffre d’affaires consolidé du groupe s’est établit à  8750 millions de dirhams, en amélioration de 10,2%. A base comparable, celui-ci est en progression de 5,1%, grâce aux activités à l’international et au retour à la croissance des activités au Maroc qui bénéficient du maintien d’une croissance soutenue dans le fixe et l’Internet et de la résilience des activités mobile dans un contexte concurrentiel toujours intense.

A fin mars 2016, le résultat opérationnel avant amortissements (EBITDA) atteint 4214 millions, en hausse de 4,7% (+2,6% à base comparable). Malgré l’effet dilutif de l’intégration des nouvelles filiales africaines, la marge d’EBITDA ressort à 48,2%, en baisse de 2,5 points (-1,2 point à base comparable).

Le nombre de clients atteint 53 millions à fin mars 2016, en progression de 2,9% sur un an, portée essentiellement par la croissance de 3,6% à l’international. Sur le seul premier trimestre, les parcs du groupe sont en augmentation de près de 2,2 millions de clients.

“La croissance des résultats consolidés enregistrés par le Groupe est portée par toutes ses activités notamment dans ses filiales africaines”, a déclaré à cette occasion Abdeslam Ahizoune, Président du Directoire, ajoutant que “Maroc Telecom confirme ainsi la pertinence de ses choix stratégiques centrés sur l’innovation, l’investissement et la qualité de ses services qui avec l’engagement de ses équipes, assurent au Groupe une croissance rentable”.

En effet, le chiffre d’affaires du groupe à l’international s’est établi à 3,86 MMDH, en progression de 27% (+12,7 à base comparable). «  Cette hausse importante reflète à la fois le maintien d’une croissance très soutenue des filiales historiques (+9,9% à taux de change constant), notamment au Burkina Faso et la poursuite de l’accélération de la croissance des nouvelles filiales (19,1% à la base comparable) avec une performance remarquable en Cote d’ivoire, au Niger et en République centrafricaine », note le groupe.

Par Mariata Dieng.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here