Le Burkina Faso soutient le Maroc dans sa demande d’adhésion à la CEDEAO

1

Par Mariata DIENG 

Le Burkina Faso soutient le Maroc dans sa demande d’adhésion à la Commission de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO ) et exprime sa «position de bienvenue», a affirmé, lundi  29 mai, à Rabat, le ministre burkinabé des Affaires étrangères, de la coopération et des Burkinabés à l’extérieur, Alpha Barry. 

«Notre position est celle de bienvenue. Nous appartenons au même espace et le Burkina se dit très disposé à examiner la question de l’adhésion du Maroc à la Cédéao», a déclaré, M. Barry

Le ministre burkinabé a fait savoir que ces entretiens ont également porté sur la suppression des visas entre le Maroc et le Burkina Faso.

«Conformément aux instructions de S.M. le Roi lors de sa rencontre, le 16 novembre à Marrakech, avec le Président burkinabé, on a pu finaliser un accord sur la suppression des visas, dont la signature pourrait être faite à une prochaine occasion», a déclaré, pour sa part, le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Nasser Bourita.

Les discussions ont aussi constitué l’occasion de prendre un certain nombre de mesures, notamment la tenue, durant le mois d’octobre prochain, de la quatrième session de la Commission mixte de la coopération maroco-burkinabée. La réunion de la commission mixte sera combinée avec un Forum d’hommes d’affaires pour renforcer les relations entre les opérateurs économiques des deux pays.

1 COMMENTAIRE

  1. Vous êtes vraiment tombés sur vos têtes?
    Vous en avez pas fini avec tous les produits d’Asie périmés ou non qui sont déversés dans le marché commun. Vous voulez aussi être le faire-valoir des marocains?
    Le Maroc depuis des années à demandé à intégrer l’union européenne sans succès en désespoir de cause, et l’échec patent du Maghreb que le Maroc se tourne vers l’Afrique Sub sahara. Coopération économique oui, mais pas d’intégration dans la CEDEAO.
    Déjà les tomates et légumes du Maroc déferlent sur les marchés au grand dam des pauvres maraîchers africains avec son cortège se chomage
    Non monsieur ayez un peu d’intelligence

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here