Egypte: les investisseurs autorisés de nouveau à rapatrier leurs fonds

0
Egyptian pound bank notes are arranged for a photograph in Cairo, Egypt, on Thursday, Feb. 3, 2011. The protests, which started on Jan. 25, forced Egypt to delay plans to raise 4 million pounds ($683 million) from two debt sales this week. Photographer: Andrew Burton/Bloomberg
Egyptian pound bank notes are arranged for a photograph in Cairo, Egypt, on Thursday, Feb. 3, 2011. The protests, which started on Jan. 25, forced Egypt to delay plans to raise 4 million pounds ($683 million) from two debt sales this week. Photographer: Andrew Burton/Bloomberg
Photographer: Andrew Burton/Bloomberg

L’Egypte a rétabli les autorisations  des investisseurs qui cherchent à rapatrier leurs fonds. L’information rendue publique par Bloomberg provient d’un responsable de la banque centrale Egyptienne.  La pénurie de devises fortes ayant paralysé l’économie serait ainsi en voie d’assouplissement.

Le montant des fonds concrrnée n’a pas été précisé. «Il ne fait probablement référence qu’à des investisseurs en actions et en obligations, qui avaient au moins 100 millions de dollars en attente de rapatriement à la mi-janvier» a déclaré Reham ElDesoky, économiste principal à Arqaam Capital, basé à Dubaï.

Le soulèvement de 2011 contre le pouvoir de Hosni Mubarak a ralenti les investissements étrangers et raréfié  les devises fortes dans le pays. Une émission d’Eurobond de 4 milliards de dollars le mois dernier couplé un programme de12 milliards de dollars avec le FMI ont  fait grimper les réserves au plus haut niveau depuis plus de cinq ans.


Abdoulaye Sow

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here