Pétrole: la production gabonaise s’annonce en baisse

0

Le Gabon prévoit une chute dans sa production pétrolière de 2015, et table sur 10,01 millions de tonnes. Ces chiffres, annoncent une baisse de 8,8 par rapport à la production de 2014, qui elle, était de 10,25 millions de tonnes.  

L’Etat gabonais, a d’ailleurs prévu de lever la somme de 80 milliards de FCFA, du 17 au 24 septembre 2015, selon le document d’information sur l’emprunt obligataire. Document, qui donne tous les détails sur les perspectives de la production pétrolière en 2015.

Ce recul, serait le résultat du déclin naturel des champs matures et la grève des membres de l’Organisation nationale des employés du pétrole (Onep). A cela s’ajoute, l’obsolescence des installations et des équipements de production, indique le document. Cependant, les efforts entrepris par les opérateurs du secteur pour améliorer les rendements des puits permettraient d’atténuer ce déclin naturel.

Parallèlement, le prix moyen du brut gabonais s’établirait à 40 dollars contre 80 dollars, soit une chute de 50% par rapport aux prévisions initiales. Toutefois, le taux de change du dollar américain, par rapport au FCFA, a connu une hausse non négligeable, et passe à 530 FCFA contre 490 FCFA précédemment. Néanmoins, en cas de conjoncture plus favorable, le gouvernement prévoit l’alimentation d’un fonds de stabilisation qui contribuerait au financement des dépenses de développement du budget général.

En 2015, l’effet conjugué de la grève de l’Onep et des difficultés financières que connaît la Société gabonaise de raffinage (Sogara), conduirait celle-ci à ne traiter que 820 000 tonnes métriques contre 832 828 tonnes métriques enregistrées en 2014, soit un repli de 2%.

La Sogara aurait donc recours aux importations de produits pétroliers raffinés, pour combler le déficit et satisfaire la demande locale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here