Etats généraux du secteur privé au Bénin

0

Les  états généraux du secteur privé au Bénin se tiennent les  16, 17 et 18 décembre 2014 au Palais des congrès à Cotonou. Objectif, mettre en place un dialogue permanent intra-privé. Organisé eà l’initiative de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Bénin (CCIB), cette plateforme d’échanges est l’occasion pour une nécessaire évaluation du secteur privé béninois. Nos Etats Généraux se fondent   sur l’impérieuse nécessité de diversifier notre économie, au moment même où nos sources classiques de croissance stagnent et nous invitent à plus d’initiative visant à puiser davantage dans notre génie créateur”, a déclaré Jean Baptiste Satchivi, président de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Bénin. 

 

 

Les  problèmes du secteur privé béninois qui vont du besoin de financement des PME au non-respect des clauses des contrats de sous-traitance, à l’attribution des marchés, au manque de mains d’œuvre qualifiées… “Le secteur privé béninois est à la fois dynamique et fragile, avec  5.000 entreprises créées au moins tous les deux ans,  80% d’entreprises individuelles (et seulement 20 % de sociétés) et un  taux de mortalité de 80%”, rappelle M. Satchivi.

Le  Bénin est classé à la 151ème place sur 183 pays. Selon les chiffres de la CCIB,  15% seulement des créateurs de ces entreprises sont au départ sans emplois.

Le poids de l’informel

Bon nombre des PME/PMI Béninoises n’ont qu’une existence juridique et accumulent des temps d’inactivité impressionnants.”- Des secteurs entiers de l’économie béninoise fonctionnent pour l’essentiel, dans l’informel et causent un réel préjudice pour les entreprises formellement constituées. Ils font une concurrence déloyale aux entreprises légalement créées et privent ainsi l’Etatd’importantes ressources.”

 

Encadré

A propos de la CCIB

La Chambre de Commerce et d’Industrie du Bénin (CCIB) a été créée le 12 avril 1908. Au cours de son évolution, son statut a subi des mutations. A sa création, seule la catégorie commerce était représentée. Les catégories agriculture et industrie y ont été ajoutées à partir de 1933. La Chambre de Commerce, d’Agriculture et d’Industrie est devenue en avril 1962, la Chambre de Commerce et d’Industrie, un établissement public ayant une autonomie financière. Ce statut lui est conféré par décret. 1962 à 1990, l’Institution Consulaire aura connu plusieurs péripéties. Les conditions sociopolitiques n’avaient pas facilité son épanouissement, condition sine qua non pour un exercice optimale de ses compétences et d’exercice des activités économiques par les entreprises.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here