A la UneTunisie: une femme premier ministre, une première dans...

Tunisie: une femme premier ministre, une première dans le Monde arabe (liste)

-

Une petite révolution à l’odeur de jasmin dans le Monde arabe. Le nouveau chef du gouvernement tunisien, Najla Bouden, est une femme. Fait anodin ailleurs, il s’agit par contre d’une révolution dans le monde arabe du Machreck au Maghreb où la gent féminine peine à jouir de tous ses droit dont l’égalité en matière d’héritage. Héritière des préceptes du moderniste Habib Bourguiba, la Tunisie, elle, se détache dans un contexte intérieur difficile où, il faut le dire, elle est rattrapée par la rivalité entre l’islamo-conservatisme et le modernisme réformateur.
Justement ce gouvernement est formé alors que le parti islamiste Ennahda, qui contrôlait le parlement suspendu par le président de la République, multiplie les manifestations …au nom du respect de la constitution. Et de la démocratie ?

C’est dans cette ambiance tendue que les membres du nouveau cabinet dirigé par Najla Bouden ont prêté serment lundi devant le Président de la République Kais Saied au cours d’une cérémonie solennelle au Palais de Carthage. Après 11 semaines sans gouvernement, le président qui gouverne par décret après avoir suspendu le parlement, concentre plus que jamais tous les pouvoirs entre ses mains.

En plus du premier ministre, l’on compte 9 femmes dans ce nouveau gouvernement de 24 membres et une secrétaire d’Etat. Voici sa composition :

Ministre de la Justice : Leila Jaffel
Ministre de la Défense : Imed Memmich
Ministre de l’Intérieur : Taoufik Charfeddine 
Ministre des Affaires étrangère : Othmane Jerandi
Ministre des Finances : Sihem Boughdiri Nemssia 
Ministre de l’Economie et la planification : Samir Saïed 
Ministre des Affaires sociales : Malek Zahi
Ministre de l’Industrie : Neila Nouira Ghonji
Ministre du Commerce : Fadhila Rabhi Ben Hamza
Ministre de l’Agriculture : Mohamed Elyes Hamza
Ministre de la Santé : Ali Mrabet
Ministre de l’Education : Fethi Sellaouti
Ministre de l’Enseignement supérieur : Moncef Boukthir 
Ministre de la Jeunesse et des sports : Kamel Deguich
Ministre des Technologie : Nizar Ben Neji
Ministre du Transport : Rabii Majidi
Ministre de l’Equipement : Sarra Zaâfrani
Ministre des Domaines de l’Etat : Mohamed Rekik 
Ministre de l’Environnement : Leila Chikhaoui
Ministre du Tourisme : Mohamed Moez Ben Hassine 
Ministre des Affaires religieuses : Brahim Chaibi
Ministre de la Femme : Amel Belhaj
Ministre des Affaires culturelles : Hayet Guetat Guermazi
Ministre de l’Emploi : Nassreddine Nsibi
Secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères : Aïda Hamdi

Commentant la formation du gouvernement, le président tunisien, Kais Saied, a versé dans l’auto-satisfaction: « C’est la première femme Premier ministre en Tunisie et parmi les pays arabes… C’est un honneur pour les femmes tunisiennes qui ne sont pas des produits de beauté qui embellissent les institutions, ou les institutions parlementaires. Nous ne sommes sous le mandat de personne, mais comme la constitution prévoit un gouvernement, celui-ci a été formé et sa formation a été plus rapide que les opposants ne l’avaient prévu. »

Reste à convaincre une opposition chauffée à bloc, qui dénonce un coup de force. Najla Bouden sera la première locataire de la Kasbah à n’avoir pas à solliciter la confiance du Parlement depuis dix ans. La nomination étant faite selon les dispositions exceptionnelles en vigueur depuis le 22 septembre, Najla Bouden ne sera responsable que devant le président de la République.

Zeinab Filali
Basée à Casablanca, journaliste et expert en communication financière. Adore l’Afrique et appréhende l’écriture journalistique comme une mission qui se résume à un seul mot: Informer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

ArticlesSIMILAIRES
Nous vous les recommandons spécialement

X