-Capitalisation: Casablanca (1ère), Abidjan (2ème), Tunis (3ème)
-Performance : Abidjan (1ère), Tunis (2ème), Casablanca (3éme)
– Transactions: Casablanca (1ère), Tunis (2ème), Abidjan (3ème)
– Liquidité: Tunis (1ère), Casablanca (2ème), Abidjan (3ème)

Depuis le début de l’année et jusqu’au 15 juillet, la Bourse de Casablanca a enregistré un volume de transactions de 21,154 milliards de dirhams (2,13 milliards de dollars) en progression de 1,79%. Les deux indices phares de la place, le MASI (composite) et le MADEX (valeurs cotées en contenues), progressent respectivement de 0,56 et de 1,14% pour une capitalisation boursière de 493 milliards de dirhams (49 milliards de dollars).

Le ratio de liquidité ressort à 4,3%.
Depuis le début de l’année, la Bourse d’Abidjan a vu son volume de transactions bondir de 28% à approximativement 20 milliards de FCFA, soit 33 millions de dollars.
Sur la période, la capitalisation boursière de la place financière de l’Union Économique et Monétaire Ouest Africaine a franchi allègrement un plus haut de 7 000 milliards de FCFA soit 11,5 milliards de dollars, en hausse de 11,32% depuis le 2 janvier 2015. Le ratio de liquidité de la place, formé du rapport entre le volume des transactions et la capitalisation boursière, ressort à 0,28%.

Quant à la Bourse de Tunis, elle a poursuivi sa hausse contre vents et marées franchissant un record des 5 700 points, en hausse de 12%. En forte progression malgré une légère inflexion suite à l’attentat de Bardo, le volume des transactions a atteint 1028 millions de DT (520 millions de dollars) revenant au niveau de 2012. Quant à la capitalisation, elle a atteint 19 301 millions de DT ( 9,7 milliards de dollars). Le ratio de liquidité ressort à 5,3%.

Ce contenu pourrait également vous intéresser