Jean-Mermoz KONANDI

La China Communications Construction Company va lancer les travaux d’extension du Port Autonome d’Abidjan d’ici la fin septembre, a annoncé Chen Fenjian, président de l’entreprise publique chinoise, au sortir d’une audience avec le président ivoirien Alassane Ouattara.

D’un coût de 400 milliards de francs CFA acquis auprès de la banque chinoise d’export-import Eximbank, les travaux vont concerner notamment l’élargissement et l’approfondissement du canal de Vridi de sorte à accueillir des navires de 25 000 à 50 000 tonnes et de plus de 300 mètres de longueur.

Une exigence pour le port qui doit rattraper le retard d’investissement accumulé ces dernières années et relever son un niveau de compétitivité pour réaliser son ambition d’être le premier port de la côte ouest africaine, entre Tanger, au Maroc, et Durban en Afrique du sud.

L’entreprise chinoise, qui figure dans le classement Forbes des plus grandes entreprises mondiales avec une capitalisation de 41,2 milliards de dollars, intervient sur de nombreux projets majeurs d’infrastructures en Afrique.

Ce contenu pourrait également vous intéresser