SecteursAgricultureCovid-19: le gouvernement ivoirien envisage l’achat de 200.000 tonnes...

Covid-19: le gouvernement ivoirien envisage l’achat de 200.000 tonnes de noix de cajou aux producteurs

-

Par Paul de Kouamé, Abidjan.

Face à la crise sanitaire du Covid-19, l’Etat de Côte d’Ivoire va aider les producteurs de noix de cajou à écouler leur stock en rachetant 200.000 tonnes de ce produit au prix de 400Fcfa/kg. C’est l’annonce faite, vendredi 10 avril à Abidjan, par le ministre ivoirien de l’Agriculture et du développement durable, Adjoumani Kobenan Kouassi. «Cet achat devrait se faire par le Conseil du Coton et de l’anacarde et par le groupement d’intérêt économique que nous avons mis en place. S’y ajoute la mise en place d’un mécanisme de subvention aux exportateurs pour faire face à la baisse des prix internationaux», a-t-il dit.

C’est depuis le 6 février 2020 que la campagne de commercialisation du cajou a été ouverte en Côte d’Ivoire, avec un prix minimum bord champ de 400 Fcfa et un prix CAF de référence de 1300 dollars US. Les prévisions du gouvernement, estimées à 800.000 tonnes de noix de cajou brut, ont été stoppées par la crise du Covid 19. «Provoquant une paralysie quasi-totale de l’activité économique mondiale, entraînant ainsi une importante baisse des prix internationaux qui se situent entre 900 et 1100 dollars en dessous du prix minimum CAF », a déploré le ministre Adjoumani..

Au niveau du cacao, 93% de la production a pu être écoulée. « Il n’y a pas de rupture dans la commercialisation du cacao…Cette filière a anticipé déjà en prenant des dispositions internes », a rassuré le ministre de l’Agriculture et du Développement rural. Il faut noter que pour faire face aux conséquences du Covid-19 sur les exportations agricoles, le Premier ministre ivoirien Amadou Gon Coulibaly a annoncé 250 milliards Fcfa, destinés à soutenir l’ensemble des acteurs de ce secteur.

Rédactionhttps://financialafrik.com
Financial Afrik se propose de délivrer l’information financière stratégique aux cadres et dirigeants, à travers une newsletter quotidienne et un site web qui couvre toute la finance africaine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

ArticlesSIMILAIRES
Nous vous les recommandons spécialement

X