La Tanzanie veut lever 15 milliards de shillings avec ses premiers bons d’Etat à 15 ans

0

La Tanzanie cherchera à lever mercredi 15 milliards de shillings (9,4 millions $) sur le marché obligataire en plaçant pour la première fois de son histoire un emprunt d’Etat à 15 ans.

 

Après avoir évoqué récemment[1] la possibilité de mettre sur le marché des obligations avec une maturité supérieure à 10 ans, la plus longue échéance existant jusque-là sur la place de Dar-Es-Salam, l’Etat tanzanien a donc mis à exécution son projet. L’opération, qui a valeur de test, devrait être attentivement suivie par les opérateurs de marché. Plusieurs analystes financiers s’attendent cependant à un accueil mitigé, nombre d’investisseurs disant préférer des maturités plus courtes. Raphael Masumbuko, PDG de la société de courtage Zan Securities, indique ainsi « …que pour beaucoup d’investisseurs individuels, l’horizon temps maximum est de 10 ans, ce qui devrait en partie affecter la demande pour le nouveau bon d’Etat à 15 ans », et d’ajouter « …que le montant offert (15 milliards de shillings, 9,4 millions $) est aussi une bonne indication de la prudence du Trésor tanzanien, qui cherche tant à réussir sans trop de difficultés cette première émission  qu’à mesurer l’appétence du marché pour cette nouvelle maturité ».  La plupart des observateurs s’attendent cependant à une demande importante de la part des institutionnels (banques, assurances, fonds d’investissements), ce qui devrait contrecarrer le possible attentisme des épargnants individuels. Un optimisme prudent que partage également, Moremi Marwa, le directeur général de la bourse de Dar Es Salam lorsqu’il relève « …que cette nouvelle obligation survient au bon moment, et qu’elle fixera les termes de toute les obligations futures à longue maturité, ce dont le marché manquait jusqu’à maintenant ».



[1] https://www.financialafrik.com/2013/10/01/la-banque-de-tanzanie-vise-definitivement-le-long-terme-avec-ses-futurs-bons/