Mauritanie : la Banque africaine de développement impulse une nouvelle dynamique d’investissement, vecteur de relance en temps de crise

0

Le Conseil d’administration de la Banque africaine de développement a approuvé un don de près de 3,6 millions d’euros à la Mauritanie pour financer le Projet d’appui à la gouvernance économique et à la gestion des investissements (PA2GI).

Cette nouvelle opération a pour principaux objectifs d’améliorer le déploiement de l’investissement public, de promouvoir l’investissement privé et de consolider la gouvernance foncière et fiscale. Elle est destinée à soutenir les efforts de relance économique de la Mauritanie, qui renforce ainsi sa riposte aux effets de la pandémie de Covid-19.

Le don de la Banque contribuera à faciliter l’exécution et le suivi du portefeuille de projets dans les secteurs d’intervention prioritaires du Projet prioritaire présidentiel (ProPEP).

« Donner une nouvelle impulsion à l’investissement public et privé dans le contexte actuel de crise est une absolue nécessité pour renforcer la résilience de l’économie mauritanienne et favoriser sa relance post-Covid19, a affirmé Mohamed El Azizi, directeur général de la Banque africaine de développement pour l’Afrique du Nord. Cela permettra d’améliorer le climat des affaires, de générer de nouvelles opportunités pour le secteur privé et de créer des emplois de qualité. »

Le projet a pour premier objectif d’appuyer les agences et structures publiques et parapubliques chargées de la promotion des investissements privés. Ainsi, le suivi des investissements publics sera renforcé par différents mécanismes ad hoc. Et dans le cadre d’une démarche intégrée, le projet accompagnera la réforme du code des marchés publics. Il contribuera également à consolider les moyens de la justice transactionnelle en mettant à la disposition des entreprises des experts en médiation et arbitrage.

Le second volet d’intervention du projet consiste à appuyer la gouvernance foncière et fiscale. Il permettra d’améliorer la sécurité juridique des opérateurs économiques et des particuliers par la délivrance d’un plus grand nombre de titres fonciers grâce à un appui à la direction générale des domaines et du patrimoine de l’État.  La gouvernance fiscale sera aussi renforcée par un appui à l’amélioration des systèmes d’information de la direction générale des impôts.

« C’est, par définition, un projet multidimensionnel. En optimisant le fonctionnement de la chaîne de l’investissement, nous favorisons le déploiement d’une nouvelle génération de projets publics et privés encore plus performants, qui créent plus de valeur et renforcent davantage l’attractivité de la Mauritanie, s’est réjouie Malinne Blomberg, directrice générale adjointe de la Banque africaine de développement pour l’Afrique du Nord et responsable-pays pour la Mauritanie. Notre action ouvrira le champ des possibles pour le secteur privé mauritanien et améliorera en conséquence les conditions de vie des populations. »

La Mauritanie et la Banque africaine de développement sont partenaires depuis plus d’un demi-siècle. Différents secteurs stratégiques sont concernés, parmi l’agriculture, la gouvernance, l’eau et assainissement, le secteur minier, le secteur privé, les transports et le développement social.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here