Non classéRDC : quelle réponse sanitaire des entreprises face à...

RDC : quelle réponse sanitaire des entreprises face à la Covid-19 ?

-

La crise sanitaire provoqué par la Covid-19 a impacté tous les secteurs d’activités et le continent africain n’a pas été épargné. Pour limiter la propagation du virus, les entreprises ont dû s’adapter et mettre en place de nombreuses mesures barrières. En RDC, certaines d’entre elles ont aussi développé des programmes d’aide et de sensibilisation pour les populations locales. Focus.

Protéger les employés et limiter les effets néfastes de la pandémie de Coronavirus, tel a été le mot d’ordre de la plupart des entreprises à travers le monde ces derniers mois. En RDC, comme ailleurs, elles ont été fortement mobilisées. Dans le pays, qui a enregistré jusqu’à présent 15.495 cas confirmés et 370 décès selon les chiffres officiels, les autorités ont déclenché des mesures drastiques pour lutter contre l’expansion de la Covid-19. La plupart des entreprises ont suivi le mouvement en appliquant à la lettre les directives. Et certaines sont même allé plus loin dans la démarche.

C’est le cas de MMG Kinsevere. Située à environ 35 kilomètres de Lubumbashi, la deuxième plus grande ville de la RDC, la mine de cuivre emploie aujourd’hui quelque 1400 collaborateurs et sous-traitants, dont plus de 97% de ressortissants congolais. Pour protéger ses ressources humaines, la direction assure avoir mis en place, dès les premières recommandations étatiques, des mesures adaptées en interne. Alors que le gouvernement imposait un confinement de 14 jours, MMG Kinsevere a réduit au strict minimum ses équipes sur place. Depuis avril, l’ensemble du personnel est de retour sur site et travaille selon les normes sanitaires adaptées aux recommandations du gouvernement local. Aussi, l’entreprise a eu recours à des tests massifs, ainsi qu’à des programmes de sensibilisation et de formation aux gestes sanitaires pour contenir la crise.

« Depuis le début de la pandémie, un certain nombre de contrôles ont été mis en place pour assurer la sécurité de tous nos employés. Des prises de températures ont lieu systématiquement et les employés sont tenus de remplir un questionnaire de santé à leur arrivée sur le site. Les masques doivent être portés par tout le monde. Nous avons également installé un bâtiment de dépistage automatique de la COVID-19 à l’entrée principale du site qui permet non seulement la désinfection et le dépistage automatisés, mais permet également de réduire les pertes en heures de travail et la détection rapide de tout cas suspect qui sont rapidement pris en charge hors site », indique Freddy Elonga, Secrétaire Général Adjoint de MMG Kinsevere.

Même combat du côté de l’usine de ciment PPC Barnet DRC. Située à environ 15km de Kimpese dans le village de Zamba, à l’Ouest de la RDC, l’entreprise a elle aussi pris des mesures préventives immédiates pour lutter contre la propagation de la Covid-19. Parmi celles-ci, la distribution de masques réutilisables et de solutions hydro alcooliques, la mise en place des points de lavage des mains et de cinq check-points de la température dans l’usine. Des tests massifs des agents travaillant sur site ont aussi été pratiqués. Par ailleurs, la direction a choisi de réduire drastiquement les mouvements entre le site des opérations Zamba Malanga et le siège à Kinshasa pour limiter les possibles contagions.

Aides financières et formation aux gestes barrières pour les populations locales

Au-delà des mesures internes, d’autres entreprises ont tenu à agir auprès des populations environnantes pour freiner l’expansion de la pandémie. La société ETEC Environnement basée à Kinshasa a ainsi fait don de solutions hydro-alcooliques, lave-mains, savons et masques aux communautés. Cette société congolaise, spécialisée dans l’assainissement a notamment mis en place des ateliers de sensibilisations des communautés sur les mesures barrières.

De son côté, MMG Kinsevere, a marqué les esprits, en faisant un don de 100 mille dollars américains à la province du Haut-Katanga (RDC) pour renforcer son plan de riposte au Covid-19 en mai dernier. Elle s’est également associée aux autorités locales pour lancer des activités d’éducation pour les communautés vivant aux alentours de la mine. Il s’est agi d’ateliers de formation sur la prévention et le contrôle des infections, organisées avec le soutien de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), et financés par MMG Kinsevere. Au total, six sessions de formation ont été organisées sur trois jours, avec des participants comprenant des membres de la communauté, des dirigeants locaux et des agents de santé. L’entreprise a aussi installé 200 stations de lavage des mains et des assainisseurs dans les marchés, les écoles et autres lieux publics dans les villages et fournit aux dirigeants communautaires 2 000 masques, des gants jetables et des mégaphones pour diffuser des messages aux membres de la communauté dans les lieux publics.

Au-delà des équipes dirigeantes des entreprises, la lutte contre la Covid-19 a aussi été prise à coeur par les salariés. Un exemple : Pierrette Ilondo, salariée de PPC Barnet DRC, a mis à la disposition de la communauté ses capacités professionnelles de couturière, en fabriquant bénévolement des masques de protection en tissu lavables. Ceux-ci ont été distribués aux salariés ainsi qu’aux populations des quatre villages situés près de l’usine. Cette implication dans la lutte contre la crise sanitaire a valu à Mme Ilondo de recevoir un prix spécial, décerné par l’entreprise.

Rédactionhttp://financialafrik.com
Financial Afrik se propose de délivrer l’information financière stratégique aux cadres et dirigeants, à travers une newsletter quotidienne et un site web qui couvre toute la finance africaine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

ArticlesSIMILAIRES
Nous vous les recommandons spécialement

X