images-1

Le Sénégal devrait, en 2017, enregistrer une production de 750.800 tonnes de riz dans le Nord du pays, selon Seyni Ndaw, directeur général adjoint de la Société nationale d’aménagement et d’exploitation des terres du Delta et des vallées du fleuve Sénégal et de la Falémé (SAED).

« Ces perspectives entrent dans le cadre de la mise en œuvre du Programme national d’autosuffisance en riz (PNAR). Celui-ci ambitionne notamment de permettre au pays d’atteindre une autosuffisance du produit à travers la production de 1, 6 millions de tonnes de riz dès 2017 », a soutenu  M. Ndaw qui s’exprimait mardi  31 janvier lors d’une cérémonie de présentation de vœux du nouvel an au personnel de la SAED.

Dans la vallée du Sénégal, la production de riz devrait couvrir 57 % des besoins nécessaires à l’atteinte de cette autosuffisance, indique-t-il.

Selon la SAED, le volume financier total des projets et programmes en cours dans la vallée du fleuve Sénégal, en termes de valeur monétaire est estimé à plus de 170 Milliards de francs (environ 259 millions d’euros).

Pour le DGA de la SAED, en 2016, malgré les difficultés, rencontrées en hivernage, la filière riz  a enregistré, en termes d’emblavures, 69 015 ha avec une production record obtenue en riz paddy de près de 472 000 tonnes, contre 438 337 tonnes en 2015 et 430 972 tonnes en 2014.