Cameroun : début d’exploitation du terminal polyvalent du port de Kribie

0

Par Achille Mbog Pibasso.

Les activités prennent du volume au port de Kribi avec l’entrée en exploitation du terminal polyvalent.

La plateforme du terminal polyvalent du port de Kribi est désormais opérationnelle. Géré par le consortium camerounais Kribi polyvalent multiple operators (KPMO),  il est officiellement entré en activité avec l’arrivée du premier navire commercial le 18 janvier 2019.

Selon la direction générale du port autonome de Kribi (PAK), c’est un navire battant pavillon chinois qui y a accosté, et y a déchargé au quai polyvalent, plus de 3 000 canalisations destinées au projet d’alimentation en eau potable de la ville de Yaoundé et ses environs à partir du fleuve Sanaga (PAEPPYS). Un projet d’adduction d’eau évalué à près de 400 milliards de FCFA financé essentiellement par Eximbank de China et dont les travaux permettront d’améliorer l’offre de en eau potable de la capitale politique et ses environs, passant d’un peu plus de 200 000 m3 d’eau par jour actuellement à plus de 400 000 m3 d’eau journalier à l’horizon 2022.

D’après les responsables du PAK, la mise en exploitation du terminal polyvalent vient consolider l’attractivité de ce port qui est un gros projet de transformation économique du Cameroun. Et pour cause, « on peut désormais affirmer que le PAK est une place portuaire de référence pour les opérations logistiques à destination du Cameroun et de la sous-région », se félicite-t-on au secteur douanes du Sud II.

Pendant deux ans, l’exploitation du terminal polyvalent par KPMO se fera en régie le temps pour le PAK de sélectionner un nouveau partenaire capable de mettre en valeur efficacement l’infrastructure après la «défaillance» constatée l’année dernière de l’adjudicataire dudit terminal, le groupe français Necontrans. Une situation qui a amené le gouvernement camerounais à porter son choix sur les opérateurs locaux rassemblés au sein du consortium KPMO en attendant le choix d’un opérateur de référence au cours des deux prochaines années.

Avec un tirant d’eau de 16 mètres, le terminal polyvalent accueille des navires conventionnels de 25 à 30 000 DWT (deadweight tonnage). Selon les prévisions, le trafic moyen que le PAK estime pouvoir traiter pendant les deux années se situe autour de 500 000 tonnes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here