uba_0

Le groupe panafricain de services financiers, UBA, opérant dans 19 pays africains, a publié le 24 mars dernier sur la bourse nigériane (NSE), des résultats significatifs pour l’exercice 2016.

La banque affiche pour l’année passée un  bénéfice avant impôts de 91 milliards de nairas (1 euro=340,97 nairas), contre 68 milliards  de nairas  en 2015, soit une croissance impressionnante de 32%.

Le bénéfice après impôts de la banque est aussi sur une courbe ascendante, avec une croissance de 22%, passant de 60 milliards de nairas en 2015 à 72 milliards de nairas en 2016. Selon UBA, cette performance a été soutenue par une croissance considérable des produits d’intérêts et d’autres revenus ainsi que par l’accroissement des gains d’efficacité découlant des initiatives de gestion des coûts.

Les filiales d’UBA hors du Nigéria gagnent de plus en plus de parts de marché, renforçant ainsi la forte et impressionnante contribution de la filiale au groupe, estimée à un tiers du bénéfice en 2016.

 

Commentant les résultats, Kennedy Uzoka, directeur général et chef de la direction du groupe, a exprimé sa satisfaction face à la résilience de la Banque, en dépit des défis macroéconomiques dans un certain nombre de pays où UBA opère.

Ce contenu pourrait également vous intéresser