10604801-17447113

C’est un palier stratégique que vient de franchir la BRVM. Intégrée dans la catégorie « frontier market », la place financière de l’UEMOA entend, plus que jamais, jouer son rôle de pourvoyeuse de financement à l’économie réelle.

Une volonté réaffirmée par son Directeur général, Edoh Kossi Amenounve, mercredi 16 novembre à Dakar, lors de l’ouverture des journées de la bourse, organisées en partenariat avec l’Association professionnelle des sociétés de gestion et d’intermédiation (APSGI).

Dans son allocution, M. Amenouvé a rappelé les bons résultats de la BRVM, laquelle a vu les valeurs des transactions passer de 193 milliards en 2013 à 335 milliards en 2015. Pour 2016, ces volumes  atteignent déjà 344 milliards..

La BRVM a lancé depuis 2013, une campagne de promotion engagée dans les places financières internationales, notamment Paris, Londres, New-York et Doubaï.

’’Toutes ces actions de promotion ont permis à la BRVM d’être plus visible et de gagner en intérêt de la part des investisseurs régionaux et internationaux’’, a relevé le DG.

Après vingt ans d’existence, quarante et une sociétés sont cotées à la BRVM, pour une capitalisation de près de 7 500 milliards de francs CFA, soit 14,42 % du PIB de l’UEMOA, au 31 décembre 2015. Ce qui la classe à la tête des bourses africaines, avec une performance de 17,77 % de son indice composite, et parmi l’une des meilleures performances mondiales devant les bourses de Frankfort, Shanghai ou en encore  Paris.

C’est grâce à ses belles performances, résultats des nouvelles stratégies développées, que la BRVM a intégré le prestigieux indice international « MSCI Frontier Markets index », spécialisée dans l’analyse des marchés financiers et la publication de plusieurs indices très connus des investisseurs internationaux.

L’évolution significative des indicateurs principaux de la BRVM sur les quatre dernières années est donc saluée par la communauté financière internationale.

 Cette reconnaissance propulse la BRVM dans  » le cercle fermé de cinq bourses africaines sur le radar des investisseurs à la recherche  d’un fort potentiel de croissance’’, a rappelé Kossi Amenounve.

La vague de nouvelles introductions prévues en 2017, devrait pousser la BRVM vers la barre historique des 8000 milliards FCFA de capitalisation.

 

Share Button