Exclusif : le Togo veut ramener sa dette à 52% du PIB d’ici à 2021

0
Le Ministre Sani YAYA en charge de l'Economie et des finances

Par Nephthali Messanh Ledy.

 

Le Ministre Sani YAYA en charge de l'Economie et des finances
Le Ministre Sani YAYA en charge de l’Economie et des finances

Le Togo compte réduire son taux d’endettement de 75% (2015) à 52% du PIB en 2021, a appris Financial Afrik d’une source auprès du ministère de l’économie et des finances. C’est l’un des objectifs à assigner au programme triennal pour lequel une mission du FMI séjourne à Lomé jusqu’au 18 janvier au titre de la Facilité élargie de crédit (FEC).

En effet, le Togo souffre encore du poids de sa dette malgré l’atteinte fin 2010 de l’initiative Pays Pauvre Très Endetté (PPTE) lorsque le ratio dette / PIB se situait à 42%. L’objectif a permis l’annulation partielle de sa dette extérieure estimée à 357 milliards de FCFA en 2009, ce qui représentait environ 52 % du PIB.

Une aubaine que Lomé n’a pas su gérer en multipliant à tout va les chantiers d’infrastructure de transport, avec des comptes remis à neuf et la capacité d’emprunter à nouveau. Conséquence, le déficit budgétaire s’est lourdement creusé, ce qui a considérablement alimenté la dette au point où certains projets ont dû être abandonnés dans l’élaboration du budget 2017. C’est le cas des travaux de construction du barrage d’Adjarala et du projet PURISE destiné à la réhabilitation des infrastructures et des services électriques financé par la Banque mondiale.

Pour rappel, les partenaires au développement avaient déjà tiré sur la sonnette d’alarme en interpellant publiquement le gouvernement togolais sur les axes prioritaires de son budget.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here