az2

L’opérateur de transfert d’argent et fournisseur de solutions financières numériques, Wari, a officiellement lancé ses services au Nigeria après avoir obtenu une licence de la Banque centrale du Nigeria (CBN) en mi décembre.

Selon un communiqué de Wari publié la semaine dernière, certains de ses services comprennent les envois de fonds nationaux et internationaux, les paiements de factures, le temps d’antenne de recharge, entre autres. La plateforme WARI  fait partie des 11 nouveaux opérateurs internationaux de transfert d’argent (IMTO) qui ont été autorisés par le CBN en août.

« Cette licence de la Banque centrale du Nigeria permet à Wari de servir des millions d’utilisateurs nigérians », a déclaré Kabirou Mbodje, PDG de Wari Group.

«Nous sommes ravis de l’énorme potentiel du Nigéria et de la possibilité pour un groupe africain comme Wari de s’associer avec des institutions nigérianes pour offrir des services faciles, rapides, sûrs et abordables adaptés aux besoins des utilisateurs nigérians », a-t-il indiqué.

Wari a également indiqué que ses services sont disponibles sur sa plate-forme interactive, l’application MyWari, ainsi que par l’intermédiaire de ses partenaires de réseau, Airtel,  MTN  entre autres. Les clients peuvent également transférer et recevoir de l’argent par le biais d’agents accrédités à travers le Nigeria.

« La plate-forme numérique Wari est conçue pour accepter encore plus de commerçants et de partenaires financiers au Nigeria et de leur permettre d’accéder au plus grand réseau de clients non seulement  dans le pays mais en Afrique et dans le reste du monde. Nos opérations au Nigéria sont une étape supplémentaire et cruciale dans le développement de  notre société en Afrique et dans le monde ».

Créé en 2008, Wari est disponible dans 35 pays africains, dont le Sénégal, le Ghana, le Kenya, la Tanzanie, l’Ouganda, la République démocratique du Congo, le Cap-Vert, le Mozambique et le Nigeria. La société a signé des accords de partenariat avec United Bank for Africa (UBA), Union Bank du Nigeria, Ecobank et d’autres grandes banques, ainsi qu’avec des institutions de microfinance (IMF) au Nigeria.

Ce contenu pourrait également vous intéresser