Par Nephthali Messanh Ledy

4G-smartphone

Le gouvernement togolais a instruit son ministère des postes et de l’économie numérique d’engager des négociations avec les opérateurs de téléphonie mobiles du pays pour l’attribution des licences 4G. Annonce faite ce mercredi suite à un conseil des ministres. 

L’octroi de cette licence, indique-t-il, permettra d’accélérer la baisse des prix, améliorer la qualité de service et la disponibilité de l’internet haut débit sur le plan national. L’objectif est « de faire de notre pays un Hub numérique dans la sous-région et dans la logique d’assurer la disponibilité de l’internet à haut débit et d’en faire un bien de grande consommation ».

A noter que le marché togolais de la téléphonie mobile est partagé entre Togo Cellulaire, filiale de Togo Télécom détenue à 100% par l’Etat, et Atlantique Telecom Togo (Moov), filiale du groupe Maroc Telecom. Malgré le lancement le 30 juin 2014 par le ministère de tutelle, de l’Avis d’Appel d’Offres portant attribution d’une troisième licence d’établissement et d’exploitation de réseaux et services de télécommunications 2G, 3G, et 4G.

D’ailleurs, annoncé depuis 2008 pour être opérationnel au dernier trimestre de l’année 2009, le français Orange s’est fait toujours attendre : autant de raisons qui font dire que la 4G n’est pas pour demain.

Ce contenu pourrait également vous intéresser