Cameroun : L’accompagnement de la Banque des communes aux municipalités

0

La Banque des communes a reversé une somme de 108,8 milliards de FCFA aux Collectivités territoriales décentralisées (CTD) du pays au cours de l’exercice 2018.

Par Achille Mbog pibasso

LA banque des communes dénommée le Fonds spécial et d’équipement inter communale (FEICOM), marque de plus en plus son empreinte pour le développement des Collectivités territoriales décentralisées (CTD). Cela se traduit par l’appui financier et matériel que cette institution publique apporte aux 374 communes et communautés urbaines du pays. Un apport qui rentre en droit ligne des préoccupations des pouvoirs publics, puisque la décentralisation fait partie des priorités des gouvernants qui entendent à travers cette option donner plus de marge de manœuvres aux communes.

Cela se traduit de plus en plus par le nombre de compétences transférées aux municipalités, mais aussi par l’augmentation de l’enveloppe de la dotation générale de la décentralisation, qui est passé de 10 milliards de FCFA en 2018 à près de 50 milliards de FCFA. A cela s’ajoutent des actions entreprises par le FEICOM pour améliorer l’efficacité du fonctionnement municipalités. Pour l’exercice qui s’achève, 108,8 milliards de FCAF ont été reversées aux communes, une enveloppe qui connaît une hausse de plus d’un milliard de FCFA par rapport aux prévisions qui tablaient sur une enveloppe de 107,3 milliards FCFA de recettes.

Le directeur général du FEICOM, Philippe Camille Akoa a expliqué qu’« une partie très importante de ces ressources, soit un montant de 83,77 milliards FCFA, a été mise à la disposition des communes et communautés urbaines dans le cadre des opérations de redistribution des impôts communaux soumis à péréquation ». Des ressources ont permis aux magistrats municipaux de mieux exécuter leurs plans d’actions, aussi bien pour le fonctionnement que pour l’investissement.

Dans ce cadre, 57,28 milliards FCFA ont permis de financer  295 projets dans 179 communes, notamment dans les secteurs de l’éducation, eau et assainissement, électricité, santé, commerce, infrastructures. Un concours financier ayant permis aux municipalités de se doter d’infrastructures modernes, mais aussi de promouvoir des activités génératrices de revenus. En dehors de ces actions globales, le FEICOM a mis une somme de 4,7 milliards de FCFA aux mairies de la région de l’Extrême-nord du pays dans le cadre d’un accompagnement spécial en vue de juguler les difficultés générées par des attaques de la secte terroriste Boko Haram.

Pour cette année, la Banque des communes compte aller plus loin, puisqu’elle vise la mobilisation de 110 milliards de FCFA en vue de soutenir le développement des communes camerounaises.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here