980572-espace-francophone-nous-avons-pays

La Secrétaire générale de la Francophonie, Madame Michaëlle Jean, se rendra à New York le 7 novembre 2016 pour prendre la parole devant le Conseil de sécurité de l’ONU. La Secrétaire générale participera au débat ministériel sur les opérations de maintien de la paix face aux menaces asymétriques, dont celles de nature terroriste. 

Aux côtés du Secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, Michaëlle Jean prendra la parole à titre d’intervenante principale, une première pour un Secrétaire général de la Francophonie.  Elle profitera de l’occasion pour évoquer l’apport de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) aux opérations onusiennes de maintien de la paix, dont la moitié sont déployées dans des pays de l’espace francophone.

« Nous sommes bien conscients, qu’en l’espace de quelques années, la nature des conflits, comme des acteurs s’est profondément transformée.  La multiplication des conflits inter-étatiques,  leur complexité, leur longueur, mais aussi l’émergence de nouveaux acteurs – groupes criminels,  groupes terroristes – changent considérablement les conditions des opérations de maintien de la paix et pose la question cruciale du rôle, du mandat mais aussi de la sécurité des personnels déployés sur le terrain.  Je tiens donc à saluer la présidence sénégalaise du Conseil de sécurité pour la tenue de cet important débat qui mise sur la mutualisation des efforts et sur la coopération pour mieux faire face à ces nouvelles menaces et mieux protéger les populations », a déclaré la Secrétaire générale.

Michaëlle Jean soulignera entre autres le besoin de personnels francophones supplémentaires, ainsi que le rôle de l’OIF depuis 20 ans dans le renforcement des capacités des militaires et civils engagés dans les missions onusiennes de maintien de la paix.  Pour les missions déployées dans des pays francophones, la réussite dépend notamment de la capacité de communiquer efficacement avec les populations et les autorités locales.

Avant de regagner Paris, la Secrétaire générale aura également l’occasion d’échanger sur la situation politique et sécuritaire dans le monde lors d’un déjeuner de travail avec les ministres présents au débat du Conseil de sécurité.  Elle en profitera aussi pour faire le point sur XVIe Sommet de la Francophonie qui aura lieu les 26 et 27 novembre à Madagascar où la question de la sécurité et la stabilité de l’espace francophone sera à l’ordre jour.

 

 

Share Button