Maurel & Prom fiscalement correct au Gabon

Maurel & Prom dément "catégoriquement" les propos de Philippe de Pontet de la société Eurasia Group relayés par Bloomberg dans l'article intitulé « Maurel...

Les leaders africains appellent à s’approprier davantage les objectifs d’intégration continentale

Français

Le financement de la transformation de l’Afrique, la mise en place d’une position africaine commune, la révolution des données et le financement par le secteur privé au centre des discussions.

Libyan, Post & Telecoms holding company (LPTIC) has been awarded the fourth universal license...

The Republic of Ivory Coast’s Ministry of Digital Economy announced the selection of the Libyan Post & Telecommunications Holding Company (LPTIC) as the fourth...

Port de Kribi-Tensions entre le Français Necotrans et les Camerounais de KPMO

Par Élisabeth K D’après des informations relayées par le magazine Jeune afrique sur son site Internet, Necotrans souhaite que chaque membre du consortium Kribi Port...

La CEA et l’UMA évaluent leur coopération

Français

CEA, 22 mai 2015 : La Commission Economique pour l’Afrique des Nations Unies (CEA), par son Bureau pour l’Afrique du Nord, et le Secrétariat Général de l’Union du Maghreb Arabe (UMA) ont tenu le 20 mai 2015 à Rabat (Maroc) une réunion d’évaluation à mi-parcours du programme pluriannuel de travail (PPT) pour la période 2014-2015.

Dan Gertler (Groupe Fleurette) découvre de l’or noir en RDC

Une réserve potentielle de 3 milliards de barils de pétrole a été mise en évidence dans l'est de la République démocratique du Congo par...

Upland Resources obtient un permis d’exploration de Gaz en Tunisie

Le gouvernement tunisien a accepté, finalement, la demande d’obtention d’un permis d’exploration et d’évaluation d’hydrocarbures dans le nord du pays, émise par  la compagnie...

Enquête: le Noom Hotel de Yerim Sow exproprié au Bénin: les faits, rien que...

L’expropriation récente du Noom Hotel de Cotonou du groupe Groupe Teyliom International de  l’entrepreneur Yerim Sow a tout l’air d’une grosse affaire aux antipodes du narratif...

New EU support to strengthen Guinean Civil Society’s role in public life

  The EU has announced €6 million to support Guinea in the areas of governance and democracy. The funding is expected to benefit...

AfDB Approves a US $15 Million Equity Investment to Boost African Financial Markets

The Board of Directors of the African Development Bank (AfDB) approved on Wednesday, September 4 an equity investment of up to US $15 million to the...

CEMAC : la BEAC et les sociétés pétrolières se concertent sur la nouvelle réglementation...

La Banque centrale a échangé avec des sociétés pétrolières et minières sur la nouvelle réglementation des changes en Afrique centrale dont la phase de vulgarisation de ce...

Perenco contrôle 94% de la production gaz naturel au Gabon

Perenco, premier producteur de pétrole du Gabon, selon les statistiques du ministère du Pétrole en 2016, vient également de s’adjuger le contrôle de la...

Noix de cajou : les prix devraient baisser à la mi-2016

Selon le bulletin d’information du site spécialisé N’Kalo, les prix de la noix de cajou devraient s’affaisser d’ici la mi 2016 après une année...

Le Groupe Vivendi renforce son réseau en Afrique

Après le Gabon et le Togo , le Groupe Vivendi Afrique  veut renforcer son réseau internet sur le continent.  GVA, filiale du groupe Vivendi, ...

Semaine de l’entrepreneuriat au Gabon : les lycéens invités à entreprendre

La semaine mondiale de l’entrepreneuriat, célébrée le 13 novembre à Libreville, a été l'occasion d'inviter les élèves du Lycée technique national Omar Bongo  à se...

La centrale d’Aggreko est agrandie pour approvisionner la Namibie et le Mozambique en électricité

MAPUTO, Mozambique, 30 août 2013/African Press Organization (APO)/ -- Aggreko (http://www.aggreko.com), en collaboration avec ses partenaires de projet, a célébré l'agrandissement de sa centrale électrique fonctionnant au gaz au Gigawatt Park, à Ressano Garcia, au Mozambique. L'agrandissement de l'installation a été officiellement inauguré par le ministre de l'Énergie, l'Honorable Salvador Namburete, au cours d'une cérémonie qui s'est déroulée aujourd'hui sur le site du projet. L'agrandissement ajoute une capacité supplémentaire de 122 MW à l'installation de Ressano Garcia, élevant la production totale de la centrale à 232 MW.


Logo: http://www.photos.apo-opa.com/plog-content/images/apo/logos/aggreko.jpg


Photo 1: http://www.photos.apo-opa.com/plog-content/images/apo/photos/aggreko-ressano-garcia-29.08.13-photo-1.jpg


Photo 2: http://www.photos.apo-opa.com/plog-content/images/apo/photos/aggreko-ressano-garcia-29.08.13-photo-2.jpg


Photo 3: http://www.photos.apo-opa.com/plog-content/images/apo/photos/aggreko-ressano-garcia-29.08.13-photo-3.jpg


Photo 4: http://www.photos.apo-opa.com/plog-content/images/apo/photos/aggreko-ressano-garcia-29.08.13-photo-4.jpg


Photo 5: http://www.photos.apo-opa.com/plog-content/images/apo/photos/aggreko-ressano-garcia-29.08.13-photo-5.jpg


La centrale d'Aggreko est entrée en activité en juillet 2012, concrétisant une initiative réellement révolutionnaire visant à construire le premier projet de fournisseur d'électricité indépendant (FEI) transfrontalier temporaire au monde. L'électricité produite sur le site était envoyée directement dans le Pool électrique d'Afrique australe (SAPP), les premiers acquéreurs du projet étant Electricidade de Moçambique (EDM), le service public d'électricité du Mozambique et Eskom, le service public d'électricité d'Afrique du Sud.


Suite au succès de la première phase du projet de Ressano Garcia, Aggreko a annoncé en mars 2013 la signature d'accords avec EDM et NamPower, le service public d'électricité de Namibie, pour fournir 122 MW de plus dans le cadre du projet. Le travail a commencé immédiatement après l'annonce afin de plus que doubler la capacité de production de la centrale. Aggreko ayant conçu et construit l'infrastructure de la centrale pour permettre des augmentations modulaires de sa capacité, l'ajout de cette production d'électricité supplémentaire a été réalisé en seulement 12 semaines.


En utilisant l'infrastructure de transmission régionale exceptionnelle du SAPP, Aggreko fournira désormais de l'électricité générée au Mozambique à trois services publics nationaux, y compris à la Namibie située à plus de 1 500 kilomètres de là. Illustrant la coopération mutuelle entre les services publics nécessaire pour y parvenir, EDM et Eskom joueront un rôle majeur dans la transmission de cette électricité vers la Namibie. EDM transmettra l'électricité par le biais de son réseau vers la frontière sud-africaine où Eskom, au nom de NamPower, en gérera la redistribution jusqu'en Namibie par le biais du réseau sud-africain.


La centrale électrique de Ressano Garcia d'Aggreko est située à la frontière entre le Mozambique et l'Afrique du Sud, à 90 kilomètres au nord-ouest de Maputo, au Gigawatt Park. Le gaz naturel nécessaire à ce projet est fourni par Matola Gas Company SA par le biais de son infrastructure gazière située à Ressano Garcia, et Aggreko produit de l'électricité par le biais d'un accord de sous-concession avec Gigawatt Mozambique SA.


« Ressano Garcia est la plus importante centrale électrique transfrontalière temporaire au monde, avec 232 MW d'électricité produite à partir de gaz et utilisée par trois services publics nationaux », a déclaré David Taylor-Smith, directeur régional d'Aggreko dans la région Europe, Moyen-Orient, Afrique. « Ce projet souligne la précision et la vitesse avec lesquelles Aggreko peut fournir une capacité électrique temporaire à grande échelle, pour aider nos clients à combler les lacunes en matière d'électricité lorsqu'elles surviennent. »


Paulinus Shilamba, directeur général de NamPower, a affirmé : « Cette approche innovante pour garantir un approvisionnement en électricité pour les habitants de Namibie est un bel exemple de l'esprit de la coopération sud-africain. Ce projet unique contribuera fournir une alimentation électrique en Namibie et soutiendra le développement continu du pays. »


Augusto de Sousa Fernando, PDG d'EDM, a ajouté : « Suite au premier projet qu'EDM a rendu possible en jouant son rôle en tant que service public et opérateur de système au Mozambique, nous souhaiterions encore une fois accueillir la seconde phase du projet de la centrale électrique temporaire d'Aggreko à Ressano Garcia, qui aidera EDM et ses partenaires au sein du SAPP à assurer leur service pendant la période de transition jusqu'à ce que nous mettions en place nos installations permanentes au Mozambique. »


Distributed by the African Press Organization on behalf of Aggreko plc.


Contact presse:

Nicholas van Santen

Directeur des RP et des communications

Aggreko EMOA

Tél. : +971 56 682 5978

E-mail : [email protected]


Aggreko

Aggreko plc est le leader mondial des solutions d'énergie temporaire et de régulation de température. Aggreko emploie plus de 5700 personnes opérant à partir de 194 sites. En 2012 nous avons servi des clients dans plus de 100 pays et nous avons réalisé un chiffre d'affaires de près de 1,6 milliards d'Euros (2,5 milliards de Dollars ou 2,0 milliards de Euro). Aggreko plc est inscrit au London Stock Exchange (AGK.L), est membre de l'index FTSE-100, et a son siège social en Ecosse. Pour de plus amples informations, veuillez consulter le site Internet de la société à l'adresse www.aggreko.fr.


Aggreko apporte des solutions pour la fourniture temporaire d'énergie et le froid & climatisation à des clients qui en ont un besoin particulièrement urgent ou pour une période courte. Par exemple, la fourniture d'énergie à un site industriel qui avait besoin d'entretenir son système permanent de production d'électricité, en fournissant en énergie une ville entière en période de pénurie, ou en fournissant les systèmes de production d'électricité et de refroidissement pour un événement sportif majeur. Nous répondons nos clients soit à partir de nos 194 centres de service, que nous appelons « Local Business », soit sur le plan mondial, grâce à notre entité « International Power Projects ».


Dans le cadre du Local business, qui constitue environ la moitié de notre chiffre d'affaires, nous louons notre équipement aux clients qui les exploitent alors par eux-mêmes, bien que nous conservions la responsabilité de son entretien et de sa maintenance. Dans le cadre de « International Power Projects », qui représente environ la moitié de notre chiffre d'affaires, nous agissons comme producteur d'électricité. Nous installons et exploitons des unités de production d'électricité et nous facturons à nos clients à la fois la fourniture de la capacité de production et l'électricité que nous produisons. Nous concevons et fabriquons notre équipement de manière spécifique en fonction de ces exigences dans notre usine de Dumbarton, en Écosse.


Parmi nos clients récents on retrouve les Jeux Olympiques et Paralympiques de Londres 2012, les Jeux Olympiques d'hiver de Vancouver de 2010 et les compagnies publiques d'électricité dans plus de 50 pays parmi lesquels le Royaume-Uni, la France, l'Angola, le Kenya, l'Indonésie, le Bangladesh, le Venezuela, le Chili, le Brésil et les États-Unis.


En 2012 nous avons reçu près de 45,000 retours à nos enquêtes de satisfaction Clients. 70% d'entre eux nous recommanderait à un collègue ou à un ami (note de 9 ou 10 sur 10).


Pour de plus amples informations, veuillez consulter le site Internet de la société à l'adresse : www.africa.aggreko.com.
















CEMAC-croissance: le pétrole m’a tuer

Le comité de politique monétaire (CPM) de la banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) a annoncé dans un communiqué publié le 17 décembre,...

Bourse de Tunis: les sociétés cotées en hausse de 11,8%

Au premier semestre 2014, les 68 sociétés cotées à la Bourse de Tunis -y compris Tawasol Group Holding & Maghreb International Publicité récemment introduites -...

Bruxelles: les  7 distinctions décernées lors de l’ Africa Rebranding Forum

Bruxelles, 15 octobre 2016. La troisième édition du Rebranding Afric Forum s'est achevée dans la nuit du 14 au 15 octobre, à l'hôtel Marriott...

Agriculture : OCP Africa veut booster la production rizicole ivoirienne

L’objectif de la Côte d’Ivoire d’être autosuffisant en riz avant 2025 rencontre l’adhésion d’Ocp Africa, filiale du groupe marocaine, spécialisée dans les angrais phosphaté....

Le Ghana lève 1 milliard de dollars

En dépit des difficultés qu'il rencontre, le Ghana a réussi, jeudi 11 septembre, à lever 1 milliard de dollars à travers un emprunt obligataire...

Côte d’Ivoire : La PISAM obtient un prêt de 10 milliards FCFA pour sa rénovation

La Polyclinique internationale Sainte Anne-Marie (PISAM) d’Abidjan, l’un des tous premiers centres de référence médicale en Afrique de l’ouest, a obtenu un financement de...

La Conférence économique africaine se tiendra à Addis-Abeba

Français

Avis aux médias: La Conférence économique africaine se tiendra à Addis-Abeba

Hôtellerie: pension complète pour Yerim Sow

D'ici 2017, l'homme d'affaire sénégalais compte réunir 207 nouveaux hôtels sous la bannière de Mangalis Management Group (MMG), filiale de gestion hôtelière d’Inaugure Hospitality...

Nigéria : Shell reprend sa production sur le terminal de Forcados

Shell a annoncé,  jeudi 7 juin, avoir repris ses activités sur le terminal de Forcados, dans le sud-est du Nigeria, après plusieurs mois de...

Covid-19 et transport aérien: mesures draconniennes exigées par l’IATA dans les classes économiques et...

 Avec la reprise de vols aériens, l' Association internationale du transport aérien (IATA) vient d'appeler au respect des nouvelles mesures d’hygiène contre la pandémie...

De futurs leaders se réunissent en Afrique du Sud

JOHANNESBURG, Afrique du Sud, 25 septembre 2013/African Press Organization (APO)/ -- Quatorze jeunes employés de Maersk (http://www.maersk.com) participeront au 4e sommet annuel One Young World, qui aura lieu la semaine prochaine à Johannesburg, en Afrique du Sud.


Logo: http://www.photos.apo-opa.com/plog-content/images/apo/logos/maersk.jpeg


Photo: http://www.photos.apo-opa.com/index.php?level=picture&id=637 (Deniz Kirdar, Diversity and Inclusion Manager (Photo Peter Elmholt)


Organisé par l'association caritative One Young World, cet événement réunit à la fois des leaders politiques tels que Kofi Annan et Sir Bob Geldof et des personnes aspirant à faire partie de la prochaine génération de leaders mondiaux.


Une chance unique


L'un des participants africains de Maersk est Sow Thierno Madjou, âgé de 29 ans et originaire de Guinée, en Afrique occidentale :


« Ce rendez-vous est une chance unique de rencontrer et nouer des relations avec de jeunes leaders du futur venus du monde entier. Je me réjouis particulièrement de parler d'aspects socio-politiques et économiques avec des participants de différents pays, et j'espère me servir plus tard de cette inspiration pour apporter des changements positifs dans mon propre pays », a déclaré M. Madjou, qui occupe actuellement le poste de contrôleur financier chez Maersk Line.


De même, Junaid Kathrada, âgé de 29 ans, considère cette conférence comme une excellente opportunité d'apprendre auprès de leaders influents des quatre coins du globe :


« J'espère pourvoir tirer parti des expériences et connaissances des délégués, ambassadeurs et invités, et aussi établir des réseaux qui me permettront, ainsi qu'aux autres participants, de faire une différence visible au sein de nos propres sociétés », a ajouté M. Kathrada, qui travaille au sein du service à la clientèle de Safmarine à Durban.


Attirer des talents du vivier le plus large possible


Cet événement donne à Maersk une précieuse opportunité de développer et inspirer des personnes aspirant à devenir des leaders, en particulier sur les marchés à forte croissance où la concurrence pour les affaires, et les personnes talentueuses nécessaires pour les mener, est forte. Rien qu'en Afrique, le Groupe emploie plus de 10 000 personnes, et souhaiterait en attirer encore plus :


« Le Groupe Maersk est présent en Afrique depuis plus d'un siècle, et possède des bureaux dans presque tous les pays du continent. Nous visons à refléter les communautés dans lesquelles nous menons nos activités et à attirer des talents du vivier le plus large possible. Nous souhaitons renforcer encore davantage notre diversité », a commenté Deniz Kirdar True, responsable de la division Diversité et Inclusion du Groupe Maersk.


Maersk encourage les futurs leaders à faire preuve de curiosité


Le Groupe Maersk voit également la valeur de faire participer ses talents au sommet One Young World comme une façon d'élargir davantage leur horizon :


« Nous encourageons nos futurs leaders à être faire preuve de curiosité concernant les différentes façons de faire dans d'autres sociétés, dans d'autres secteurs et sur d'autres marchés. En tant que groupe, nous avons intérêt à chercher d'autres perspectives et à être prêts à remettre en question les approches traditionnelles, et je pense que le sommet One Young World offre une occasion de le faire », a conclu M. True.


Originaire de Lima, au Pérou, Patricia Pretell interviendra pendant la session plénière de One Young World sur le commerce international (prévue le 5 octobre à 8h30). Mme Pretell travaille depuis l'Amérique latine chez Damco, la branche logistique du Groupe Maersk. Les treize autres participants de Maersk représentent plusieurs activités et marchés différents du groupe, notamment l'Inde, le Brésil, l'Afrique du Sud, la Guinée, le Maroc, les Philippines, la Chine, le Pakistan, la Jordanie et le Nigeria.


La conférence, qui se tiendra du 2 au 5 octobre 2013, abordera plusieurs thèmes parmi lesquels l'éducation, le chômage des jeunes, les droits de l'homme, le commerce international, le leadership et les gouvernements, ainsi que le développement durable. Pour en savoir plus sur la conférence, rendez-vous sur le site http://www.oneyoungworld.com


Distribué par l'Organisation de la Presse Africaine pour Maersk Group.



Contacts :

Pour tout complément d'information, veuillez contacter Lebo Madiba, attachée de presse [email protected], +27823925339 (portable), ou Christine Drud von Haffner, partenaire de communications sénior du Groupe Maersk [email protected], +4533631945.


A propos du Groupe Maersk

Le Groupe Maersk (http://www.maersk.com) est un conglomérat mondial opérant dans les secteurs du transport ainsi que du pétrole et du gaz. Nous sommes présents dans 130 pays, et employons environ 121 000 personnes. Quatre de nos sociétés – Maersk Line, APM Terminals, Maersk Oil et Maersk Drilling – constituent l'essentiel de nos investissements en croissance stratégique.



Côte d’Ivoire: AFC signe un chèque au port d’Abidjan

Un accord de financement de 50 millions d’euros, soit plus de 32 milliards de francs CFA a été signé, mardi, entre une délégation de...

Nigeria – pétrole: Tony Elumelu acquiert les parts de Total, Eni et Shell avec...

Répondant à l'objectif du gouvernement fédéral du Nigeria d'accroître la position des sociétés nationales dans le secteur, le groupe Heirs Holdings, présidé par Tony...

Les experts avancent la mise en œuvre de l’agenda africain sur le foncier

Français

Addis-Abeba, le 30 juin 2014 (CEA) - L'Initiative sur les Politiques Foncières (IPF) organise cette semaine groupe deux réunions d’experts sur le cadre de suivi-évaluation et le cadre de renforcement des capacités - deux domaines mis en évidence dans la Déclaration de l'Union africaine sur les questions et les enjeux fonciers en Afrique. La première réunion sur le Cadre de suivi-évaluation et le plan de mise en œuvre pilote du Cadre se tiendra du 30 juin au 2 juillet.

Tourisme : Un visa unique pour les pays de la SADC

Un seul visa touristique pour l’ensemble des pays de la SADC (Southern Africa Developpment Countries) serait un vrai relais de croissance pour l’industrie du...

Nigeria : Sonia Foods industries augmente sa production de concentré de tomates

Sonia Foods industries, productrice de tomate concentrée sous la marque Sonia Tomato Paste, vient d’annoncer un investissement de plus de 8 milliards de dollars...

La semaine des bourses africaines

Sur la semaine, les bourses du Maghreb ont été résolument orientées à la hausse. Ecourtée de la séance du vendredi, jour de la Fête de...

Guinée : Le Consortium SMB-Winning lance les travaux d’une nouvelle voie ferrée de 135...

Le Consortium SMB-Winning, en présence de son Président Directeur Général M. Sun Xiushun, le Président de la République de Guinée, son Excellence le...

Guinée : les sanctions américaines contre la Russie pourraient avoir des répercussions collatérales

Les conséquences de la décision prise le vendredi 6 avril 2018 par Donald Trump de sanctionner  24 personnalités proches du président Russe Vladimir Poutine,...

Ouverture du Forum sur le développement statistique en Afrique en attendant la réunion des...

Français

Tunis, 08 décembre  2014 (CEA) - Le sixième Forum sur le développement de la statistique en Afrique (FASDEV VI) a débuté aujourd'hui, en Tunisie, dans le cadre de divers évènements préparatoires en vue des réunions de la Commission statistique pour l'Afrique (StatCom-Afrique) et du Comité des Directeurs généraux (CoDG) des bureaux nationaux de statistiques, qui auront lieu conjointement pour la première fois, du 10 au 12 décembre, à Tunis, en Tunisie.

Global Trade and Finance à l’assaut de l’énergie RD Congolaise

Le géant sud coréen Global Trade and Finance va injecter 100 millions de dollars dans le secteur énergétique en République Démocratique du Congo. C’est...

Orange lance Orange Money en France

Par Mariata Dieng, Orange a annoncé ce mercredi 15 juin le lancement de son service Orange Money en France pour faciliter les transferts d’argent vers...

Onomo investit au Cameroun et poursuit sa route africaine

Le groupe hôtelier Onomo a lancé le 25 avril 2018, la construction de son premier hôtel au Cameroun, avec la pose de sa première...

Reprise des livraisons de pétrole saoudien vers l’Égypte

Par Ndeye Magatte Kebe  La société pétrolière saoudienne Aramco va reprendre l’approvisionnement du marché égyptien, annonce un communiqué du ministère du pétrole égyptien. Le ministre du...

Togo: vers l’exploitation du manganèse de Nayega

Ferrex plc, à travers la Société Générale de Mines, une filiale qu’elle détient à 85%, s’apprête à lancer l’exploitation et la production du manganèse...

Mauritanie : La SNIM veut recruter un sous-traitant pour accroître sa production

Fleuron de l’économie mauritanienne, la Société nationale industrielle minière (SNIM) cherche sous-traitant chargé du terrassement de trois gisements situés à Zouerate dans la région...

Financement durable – Les gouverneurs des banques centrales africaines partagent leurs perspectives

Français

La réunion des  gouverneurs arrive à point nommé - avant les réunions de printemps et offre une occasion idéale de faire valoir la position africaine auprès des institutions de Bretton Woods.

General Motors menace de quitter l’Afrique du Sud

  En Afrique du Sud, la grève dans la métallurgie, lancée début juillet par le plus grand syndicat du pays, a déjà des conséquences économiques....

Côte d’Ivoire: CFNA et Callivoire octroient 75.000.000 FCFA à 5 producteurs de...

La société Callivoire et l'ONG américaine CNFA ont décidé de soutenir la Côte d'Ivoire pour améliorer la qualité et accroitre la productivité de son cacao. Elles...

Côte d’ivoire : signature d’une convention avec la Chine pour la construction d’une maison...

Par Cédric T. Siandou Fofana, le ministre ivoirien du Tourisme et des Loisirs, a annoncé mardi 11 décembre, la signature d’une convention entre le gouvernement...

Les États-Unis et l’Afrique subsaharienne seront témoins de la croissance des échanges commerciaux, a...

NEW YORK, 23 septembre 2013/African Press Organization (APO)/ -- DHL Express (http://www.dhl.com), la première société de messageries et de colis au monde, pense que les échanges entre les États-Unis et l'Afrique subsaharienne offrent des perspectives de croissance, du fait que ces deux régions se basent sur la récente directive de politique présidentielle américaine (Presidential Policy Directive, PPD) pour parvenir au développement durable par le biais de l'accroissement des échanges et des investissements.


Logo: http://www.photos.apo-opa.com/plog-content/images/apo/logos/dhl_logo2.jpg


Photo: http://www.photos.apo-opa.com/plog-content/images/apo/photos/charles-brewer.jpg (Charles Brewer, Managing Director for DHL Express Sub-Saharan Africa)


« Nous avons déjà assisté à cette expansion du commerce dans des pays spécifiques du continent, parce qu'ils bénéficient d'accords commerciaux préférentiels et d'un changement de politique mis en œuvre par l'État, visant à augmenter leurs exportations et importations avec les États-Unis » déclare Charles Brewer, Directeur général de DHL Express en Afrique subsaharienne. M. Brewer est actuellement en visite aux États-Unis en vue de rencontrer des principaux intervenants et des multinationales et pour promouvoir le commerce entre les deux régions.


Les chiffres publiés récemment par le Fonds monétaire international (FMI) ainsi que la performance de la Société montrent des perspectives économiques extrêmement positives pour l'Afrique. Les chiffres mettent également en évidence le fait que l'Afrique paraît moins confrontée aux aléas de l'économie mondiale que d'autres régions, du fait de la diversification de ses partenaires commerciaux.


« Depuis 2001, de nombreux pays africains ont connu un important changement de cap en termes de partenaires commerciaux », remarque M. Brewer. « Tandis que notre commerce intra-africain et avec l'Asie s'est intensifié de manière significative, nous avons réduit notre dépendance envers l'Europe. La prochaine région de croissance sera les États-Unis et nous sommes ravis de constater que le gouvernement américain est prêt à supprimer les barrières commerciales pour y parvenir ».


Le rapport sur les Perspectives économiques pour l'Afrique subsaharienne du FMI indique des prévisions d'augmentation de l'activité économique de 5 % dans cette région en 2012 et 2013, un rythme analogue à celui observé en 2010–11. Les marchés principaux à l'origine de cette croissance sont le Nigéria, le Ghana, le Mozambique, l'Île Maurice et l'Afrique du Sud.


La société de colis a vu un tableau analogue se profiler entre les États-Unis et diverses routes commerciales africaines bénéficiant d'économies plus importantes et plus développées telles que l'Afrique du Sud, le Nigeria, l'Éthiopie, le Kenya, le Ghana et l'Angola et qui peuvent se vanter d'une forte croissance à deux chiffres à la fois en ce qui concerne les volumes entrants et sortants.


Cependant, si l'on se base sur les chiffres de l'exportation, ce sont les plus petites économies émergentes qui enregistrent l'essor le plus important, où la Somalie, Mayotte, la Guinée-Bissau et le sud du Soudan constatent une augmentation fulgurante des importations provenant des États-Unis. Par ailleurs, les Comores, l'Érythrée, le sud du Soudan et le Libéria reçoivent une demande croissante en termes d'exportations vers les États-Unis.


« Les États-Unis et l'Afrique ont toujours bénéficié de conditions commerciales favorables basées sur la croissance africaine et sur la loi sur les opportunités économiques en Afrique (AGOA) de 2000 », a déclaré Ian Clough, Président de DHL Express aux États-Unis. « Nous sommes convaincus qu'une fois la législation révisée, aussi bien les États-Unis que les entreprises africaines en quête d'opportunités commerciales transfrontalières bénéficieront de nouveaux avantages ».


Selon des statistiques publiées par le Forum de l'AGOA à Addis-Abeba le mois dernier, le total des échanges commerciaux des États-Unis avec l'Afrique subsaharienne (exportations plus importations ) a progressé de plus de 250 %, passant de 28,2 milliards de dollars en 2001, la première année complète d'échanges commerciaux dans le cadre de l'AGOA, à 72,3 milliards de dollars en 2012.


« Il ne fait aucun doute qu'il existe un engagement en termes de croissance commerciale de la part des gouvernements respectifs et que ces chiffres continueront à progresser », conclut M. Brewer. « C'est maintenant au tour du secteur privé et des milliers de PME en quête d'opportunités de profiter de cette croissance et de développer leurs activités sur cette route commerciale lucrative ».


Distribué par l'Organisation de la Presse Africain pour Deutsche Post DHL.



Contact pour les médias :


Lee Nelson. Responsable senior du marketing et des communications, Afrique subsaharienne

DHL Express

Tél. : +27 21 409 3613 - Mobile : +27 72 361 0178

[email protected]


DHL – La société de logistique du monde (The Logistics company for the world)

DHL (http://www.dhl.com) est le leader mondial du marché de la logistique et « la société de logistique du monde (The Logistics company for the world) ». DHL met son expertise dans le domaine des services express internationaux, du fret aérien et maritime, du transport routier ou ferroviaire, de la logistique contractuelle et du courrier international, au service de ses clients. Un réseau mondial composé de plus de 220 pays et territoires, et d'environ 285 000 salariés dans le monde entier, offre à ses clients un service de qualité de haut niveau et une connaissance du terrain, permettant de satisfaire aux exigences dictées par leurs chaînes d'approvisionnement. DHL assume sa responsabilité sociale en soutenant la lutte contre le changement climatique, la gestion des catastrophes naturelles et l'éducation.


DHL fait partie de Deutsche Post DHL. Le groupe a enregistré des recettes d'un montant supérieur à 55 milliards d'euros en 2012.



Maroc : La BAD s’engage à accompagner l’OCP

La banque africaine de développement envisage d’accompagner l’Office chérifien des phosphates du Maroc (OCP) dans l’expansion de ses activités en Afrique. C’est ce qu’a...

La Bourse de Casablanca et la City de Londres signent un partenariat stratégique

M. Karim Hajji, Directeur Général de la Bourse de Casablanca, et M. Xavier Rolet, Directeur Général de London Stock Exchange Group (LSEG), ont signé...

La City plaide pour un partenariat renforcé avec la Bourse d’Abidjan

Malgré ses succès, la BRVM a encore un long chemin à parcourir La Bourse régionale des valeurs mobilières d'Abidjan était à l'honneur le 28...
X