Auteur/autrice : Contribution

Les articles parus dans la rubrique «contributions» expriment le point de vue de leurs auteurs. Les contributions externes, validées  par la Rédaction de Financial Afrik en raison de leur utilité sociale, ne reflètent pas forcément la ligne éditoriale du journal. Vous voulez publier un article dans Financial Afrik, suivre le guide de la contribution (https://www.financialafrik.com/2015/02/21/guide-pour-publier-un-article-dans-financial-afrik) et la charte de la rédaction [https://www.financialafrik.com/charte-de-financial-afrik/].

Par Ousmane Dieng*. Après un semestre d’actions peu coordonnées sur fond de débats contradictoires pour lutter contre la pandémie de Covid-19, le monde constate avec peine le spectre d’une seconde vague dans les pays qui avaient pris des mesures drastiques de confinement des populations et de l’arrêt brutal de l’activité économique. Ces mesures ont permis de circonscrire les foyers de contamination, de limiter la propagation du virus et de soigner les malades. C’est le cas de la Chine, de l’Europe de l’espace Schengen, du Rwanda, du Maroc, de la Tunisie, … Ailleurs, on observe un déni dans l’espoir que cette…

Suite...

Par Ramatoulaye Diallo, directrice Orange Finances Mobiles Sénégal (OFMS). La crise mondiale des quatre derniers mois a à la fois révélé et redéfini la culture du travail de façon inattendue et surprenante. Travailler avec notre équipe à la fois au niveau local et mondial a mis en évidence l’importance de compétences telles que la flexibilité et les relations interpersonnelles pour le futur du travail, l’après- COVID. Dans cet article, je décris le rôle des différents modes de travail flexibles et des voyages d’affaires dans le futur du travail. Les modalités de travail flexibles sont là pour rester La vitesse à…

Suite...

Par Stéphane Hie* Depuis le début de la pandémie à COVID-19, qui a engendré une crise sanitaire, économique et sociale dans le monde, des opinions diverses ont été exprimées sur le sujet de la dette souveraine des pays africains. Pendant que certains prônent un moratoire, d’autres suggèrent hic et nunc une annulation pure et simple. Promouvoir cette dernière serait, à mon humble avis, une façon de perpétuer ce sempiternel esprit d’assistanat à l’égard de nos Etats tandis que le moratoire enverrait des signaux de volonté de respect de nos engagements vis-à-vis de nos bailleurs de fonds et donnerait ainsi un…

Suite...

Par Ndeye Lô* A quel degré de potentiel fiscal se trouve le Sénégal avec son nouveau code pétrolier de 2019 ? La double taxe prévue de la production pétrolière apporte -t-elle un gain significatif ou, au contraire, constitue-t-elle un leurre ? Le Sénégal est dans une perspective de faire partie des nouveaux eldorados africains en pétrole et en gaz naturel avec la manne pétrolière découverte en 2014 en mer profonde au large de ses côtes atlantiques. Selon l’entreprise nationale pétrolière, PETROSEN, le pays détient des réserves de 1750 milliards de m3 de ressources gazières et un volume de 2030 millions…

Suite...

Par Akinwumi A. Adesina, Président, Banque africaine de développement. Le 8 juillet fut un jour comme tous les autres, un jour normal, dédié au travail. Bien que nous ayons subi de nombreuses tempêtes et inondations à Abidjan ces derniers temps, je n’imaginais pas un instant qu’une nouvelle tempête se préparait. Comme un coup de tonnerre, tout a changé lorsque ma femme, Grace, a attiré mon attention sur un article indiquant que le Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, était décédé. Je lui ai dit que cela ne pouvait pas être vrai, puisqu’il venait de rentrer et que, pour autant que je…

Suite...

Par Gérardine Mahoro* L’Europe fête ses 75 ans dans une conjoncture particulière. Des changements de paradigmes à vue d’œil dans la manière de faire les affaires, de coopérer et d’un point de vue social. Des changements qui ont débuté d’eux-mêmes depuis longtemps, laissant les uns et les autres en réaction, jusqu’à ce que les mouvements sociaux et la pandémie remettent les choses en place, nous obligeant tous, à regarder en face. En face, il y a l’Afrique. A l’heure où la France pense à nouveau à un ministère de la coopération, l’urgence est au renouvellement. Pas un renouvellement quant à…

Suite...

Par LAURENT MUCCHIELLI Les agences européennes et françaises du médicament favorisent le produit de l’industriel pharmaceutique Gilead, sans preuve de son intérêt dans la lutte contre le Covid et à un coût très élevé. Dans le même temps, les études se multiplient en faveur de l’efficacité de l’hydroxychloroquine, molécule hors brevet qui ne coûte presque rien et qui est d’usage courant dans la plupart des pays du monde. L’industriel pharmaceutique Gilead peut se frotter les mains. La vaste opération commerciale qu’il prépare depuis plusieurs années avec son traitement antiviral – leRemdesivir – est en passe de réussir. Après avoir reçu dès…

Suite...

Par Eric MANIABLE, actuaire et gérant d’Integr-All. (Article actualisé le 10 juillet 2020- 15h30 GMT). La CIMA, aidée par le cabinet Finactu, procède en ce moment au recalcul des provisions de gestion de certaines compagnies Vie. Et, sans surprise, les résultats présentent des montants énormes, pouvant s’élever à 25%, voire à plus de 100%, du chiffre d’affaires annuel. Bien entendu, de tels montants à provisionner conduiraient nombre de compagnies à reconsidérer l’intérêt de poursuivre l’activité avec une perte qu’elles mettraient des années à éponger. Ressources à considérer ? Mais à bien y regarder, le cabinet Finactu n’a pas pris en compte…

Suite...

Par Johanna Monthe. Johanna Monthe est une avocate Camerounaise admise aux barreaux de Paris, New York, d’Angleterre et du Cameroun. Avant de co-fonder Epena Law, un cabinet d’affaires basé entre Londres, Lagos et Douala, Johanna a travaillé chez Linklaters à Londres et chez King Wood & Mallesons à Paris. Johanna a une expérience particulière dans le private equity et le venture capital, et accompagne les investisseurs Africains et internationaux dans le cadre de leurs investissements dans les pays d’Afrique francophone et anglophone. Dans cette chronique, elle aborde la question complexe du « litigation funding » très peu utilisé en Afrique francophone. Alors…

Suite...

Par Dr. Abdourahmane Sarr, Président CEFDEL/MRLDMoom Sa Bopp Mënël Sa Bopp. Au Sénégal, pouvoir comme opposition, et les sénégalais de manière générale souhaitent « une croissance endogène, inclusive, et équitable grâce à une valorisation du contenu local et l’ancrage durable d’une culture du produire et consommer sénégalais ». Toutefois, nos économies rurales de subsistance et celles urbaines peu monétisées ne peuvent produire ce résultat sans une politique monétaire, de crédit, et de change d’accompagnement adéquate qui nous libérerait de la dépendance extérieure. Nos villes épicentres de pôles régionaux et polarisatrices de leurs zones rurales sont une opportunité d’exode rural et de spécialisation…

Suite...

Samir Bouzidi, Ethnomarketer spécialiste des diasporas africaines. CEO Impact Diaspora… Avec le COVID, les investissements directs étrangers (IDE) en Afrique devraient accélérer leur descente aux enfers !  D’une baisse avérée de 10% en 2019, les pays africains doivent anticiper pour 2020 un effondrement de 25 à 40 % des flux d’IDE  (soit 25-25 milliards de dollars contre 50 milliards en 2018) avec des perspectives négatives. Une situation exacerbée par ailleurs avec la baisse des cours de matières première et des transferts de la diaspora… Par ces temps calamiteux, le temps est venu pour l’Afrique de rehausser sa relation avec sa diaspora…

Suite...

Par Terry Karanja, Treasury Associate et Murega Mungai, Trading Desk Manager de AZA. La semaine a été agitée sur le front des devises africaines. La hausse de la demande en dollars exerce des pressions sur la Banque Centrale du Nigeria (BCN) pour qu’elle amorce une nouvelle vague de dévaluations, comme on l’a vu en mars dernier, dans le but de stimuler les exportations, rapportent les analystes de Aza dans leur bulletin hebdomadaire. En guise de solution provisoire, la banque centrale nigériane (BCN) a sondé certains négociants pour avoir prétendument procuré des devises étrangères afin d’importer des éléments désignés comme non…

Suite...

Les Comores et ses 800 000 habitants, son économie largement dépendante des 300 000 comoriens de la diaspora (plus de 20% du PIB et la première rentrée de devises) seraient-ils l’exception africaine qui viendrait démentir les scénarios alarmistes des transferts d’argent vers l’Afrique pour l’année en cours ? Alors que la Banque Mondiale pronostique pour 2020 une chute moyenne de 23% des transferts d’argent en Afrique, le petit archipel de l’océan Indien vent d’annoncer via la Banque Centrale des Comores, une embellie nette sous forme d’une hausse surprise de 33% desdits transferts au 31 mai soit 74 millions d’euros contre 56…

Suite...

Par Benoit Ngom, Président de l’Académie Diplomatique Africaine. L’Ethiopie va-t-elle précipiter la guerre de l’eau en décidant  unilatéralement de commencer le remplissage du réservoir du grand barrage de la renaissance au mois de Juillet   coïncidant avec le début de la saison des pluies ? La télévision d’État éthiopienne a récemment montré autour du grand barrage de la renaissance en finition un déploiement de chars, de véhicules militaires et des dizaines de soldats. Certains observateurs se demandent après de précédentes déclarations du Premier Ministre éthiopien si le pays ne se prépare pas à la guerre contre ses voisins. Surtout quand cette gesticulation militaire…

Suite...

« Cette tempête passera. Mais les choix que nous faisons maintenant pourraient changer nos vies pour les années à venir », écrivait l’auteur à succès Yuval Noah Harari pour le Financial Times. Il y aura assurément un avant et un après Covid-19. Cette crise sanitaire nous a pris de court, et nous a contraints au changement de nos comportements. De nombreuses entreprises ont pris conscience de cette nouvelle réalité, à savoir que les réunions en face à face ou les voyages d’affaires n’étaient pas si indispensables, que les grands bureaux coûteux pouvaient être remplacés par des outils de vidéoconférence, que…

Suite...

Par Christian Kazumba. Les financements bancaires octroyés aux opérateurs économiques en RD Congo représentent moins de 7% du PIB. Sur un sujet stratégique en vue de l’émergence de la classe moyenne, le pays le plus vaste d’Afrique noire enregistre donc une performance trois fois inférieure à la moyenne subsaharienne et …près de vingt fois moindre que celle de la Chine. Très objectivement, la levée de fonds pour les porteurs de projet ou les chefs d’entreprise du Congo-Kinshasa a toujours relevé du parcours du combattant. L’environnement sanitaire actuel accentue, hélas, les difficultés d’accès aux financements extérieurs pour des PME dont les…

Suite...

Par Dr Georges Borgès Da Silva* Le Pr Didier Raoult s’est prononcé sur l’essai Recovery. Rappelons que cet essai vient d’interrompre la poursuite du traitement par l’hydroxychloroquine car ce médicament n’apportait pas d’amélioration par rapport au groupe témoin. Le taux de mortalité était de 25,7% dans le groupe prenant de l’hydroxychloroquine et de 23,5 % dans le groupe placebo (pas de différence significative). Il n’y avait pas de preuve d’effet bénéfique autre. Les Marx Brothers font de la science : l’exemple de RECOVERY [https://youtu.be/RW_7xxVJZmk] Voici mon avis sur les critiques que fait le Pr Raoult : Effectivement, certains entrants dans…

Suite...

La pandémie du coronavirus aura un impact redoutable sur l’économie du continent, plongeant l’Afrique dans sa pire récession depuis un quart de siècle. Mais pas seulement. Elle aura surement un impact sociétal et civilisationnel. La crise du Covid-19 s’est révélée comme un laboratoire d’idées disruptives et un reflet de tous les possibles. Elle aura en effet permis au débat intellectuel panafricain de prendre une nouvelle inspiration et un nouveau départ. Quelle sera l’Afrique post-Covid ? Les décideurs, les intellectuels, les économistes, les artistes ou encore les acteurs de la société civile ont tous contribué à enrichir le débat. Grâce à…

Suite...

Par Adama Gaye, Ancien Directeur de la communication de la CEDEAO. L’abandon du franc CFA pour l’eco décidé par les pays de l’UEMOA entre en vigueur le 1er juillet prochain, à la grande colère du President Nigerian, Muhammadu Buhari. Du coup, se trouvent compromises la monnaie unique de la Cedeao et la pérennité même de celle-ci. Qui va sauver la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) du risque d’une dis-lo-cation que lui prédit le Président Nigérian, Muhammadu Buhari, Chef d’Etat du pays le plus puissant parmi ses 15 États membres? La gravité du propos est telle qu’on…

Suite...

Fils ainé de feu Babacar Ndiaye, ancien président de la Banque Africaine de Développement (1985-1995), Alassane Ndiaye est depuis bientôt une décennie basé à Johannesburg d’où il dirige Rayon Investments PTY Ltd, un cabinet de conseil en investissement dont il est le co-fondateur, en partenariat avec un éminent juriste noir sud-africain. La clientèle du cabinet est composée de start-ups et d’entreprises en phase de croissance et toutes à capitaux africains pour des investissements en Afrique. Alassane Ndiaye est aussi un ancien cadre supérieur avec 15 ans d’expérience au sein du Groupe de la Banque Mondiale basé successivement au siège à…

Suite...

Par Bob Duval, Port-au-Prince. Haïti est le pays le plus pauvre de l’hémisphère occidental. En 2010, l’île a fait la une de la presse internationale suite à un tremblement de terre de magnitude 7,0 qui a détruit sa capitale et défiguré d’autres villes. L’on estime que plus de 250 000 personnes ont été tuées par le séisme et depuis lors, malgré la mobilisation de l’aide internationale, Haïti n’a pas réussi à s’en remettre et reste le pays le plus pauvre du monde en 2020. Cela alors que des milliards de dollars ont été collectés pour remettre le pays sur la…

Suite...

Par Samir bouzidi, Ethnomarketer spécialiste des diasporas africaines – CEO Impact Diaspora. A l’heure où les finances publiques africaines sont au plus bas face à des besoins financiers évolutifs de relance post Covid-19, sans compter par ailleurs le relâchement des bailleurs étrangers traditionnels, l’argent de la diaspora peut-il constituer une partie de la solution ? C’est le paradoxe africain…il pleut des dizaines de milliards par an sur l’Afrique, transférés par ses diasporas mais à peine 5% de cette manne sert à financer directement des projets ou indirectement via de l’épargne constituée. En cause, le manque d’ambition et de vision des pouvoir…

Suite...

Par LAURENT MUCCHIELLI Dans son livre, le médecin-chef de l’hôpital de Garches s’interroge sur la gestion calamiteuse de la crise du Covid-19 par le gouvernement français. Passant en revue les actions et (surtout) les inactions des uns et des autres, il dénonce « l’union sacrée de incompétence et de l’arrogance ». Si la forme du propos est parfois critiquable, le fond traduit une colère très largement partagée. Ce livre ne relève pas de la science. C’est le témoignage d’un praticien qui est très en colère, qui pointe des responsabilités et demande des comptes. L’émotion est présente derrière les mots, comme…

Suite...

Par El Hadji Abdourahmane DIOUF* L’OMC est mal en point. Le cycle de Doha s’éternise. Les Etats Unis paralysent le fonctionnement de l’organe d’appel. Le multilatéralisme régresse. Le commerce mondial post-Covid est en attente de régulation. L’humanité s’interroge et le Directeur Général (DG) de l’OMC démissionne. Il faut lui trouver un remplaçant au pied levé. C’est le tour de l’Afrique ! L’élection d’un africain à la tête de l’OMC aura des incidences positives sur la régulation du commerce mondial. Les Etats sont maîtres à l’OMC. Mais la vision et la capacité d’impulsion d’un directeur africain visionnaire peut avoir son importance dans…

Suite...

Par Adama Gaye* Les symboles de l’esclavage et de la colonisation doivent tomber. Ce sont nos Bastilles et Mur de Berlin Même la fête de la musique instaurée par le fantasque ancien ministre français de la culture, Jack Lang, et célébrée depuis lors tous les 21 juin en France est copiée dans ses anciennes colonies africaines par des officiels en manque d’inspiration. On y dansera et chantera ce soir partout, dans les maisons, de Dakar à Libreville, Covid19 ou pas: les habitudes, influences, ont la vie plus dure que n’importe quel virus… Un autre exemple l’atteste encore plus puissamment, Monsieur…

Suite...

Adama Gaye est journaliste, auteur de Chine-Afrique: le dragon et l’autruche (éd L’harmattan, Paris, 2005). Xi Jinping, le President Chinois, a douché les derniers espoirs des dirigeants africains qui comptaient sur lui pour une annulation de leur dette publique. Comme je l’avais dit sur Rfi, voici deux mois, quand j’étais son invité Afrique, dans la très suivie émission de Christophe Boisbouvier, la Chine n’a donc pas joué aux grands seigneurs en organisant, il y a trois jours, un sommet en vidéoconférence avec les pays africains qui a mis son chef d’état, XI Jinping, avec ceux du continent. Non-événement La moisson…

Suite...

Par Gora Diop,  diplômé de l’IEDES de la SORBONNE. En date du 29 juin 2019, les dirigeants de la CEDEAO ont décidé de mettre sur pied l’ECO dans le cadre d’une monnaie unique qu’ils souhaitent créer et lancer dès juillet 2020. Ainsi, l’ECO sera une monnaie unique des quinze pays de la CEDEAO, Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest des années 1960, volonté politique des décideurs étatiques qui doit aller de pair avec un travail de fourmis d’experts économiques de tout horizon, une sérieuse problématique car l’ECO n’est pas seulement l’affaire de le la sous-région mais également de…

Suite...

Par Komi KOUTCHE, DBA, MBA. Ancien Ministre d’Etat en charge de l’Economie et des Finances , député élu de la 7ème législature du Benin, Komi Koutche est membre de la National Society of Leadership and Success des Etats-Unis d’Amérique et membre de la Washington DC Chamber of Commerce. Ce qui commence tout doucement dans un petit coin de la Chine vers la fin de l’année 2019 deviendra plus tard une véritable troisième guerre mondiale. Environ trois mois durant, tous les compartiments de la vie économique était au ‘’stop’’. Mais depuis début juin, la vie semble reprendre progressivement. L’annonce pour la…

Suite...

Par Paul Yuma Morasho. Nous publions ici une chronique de l’ancien secrétaire général de la Banque Africaine de Développement. Aujourd’hui à la retraite, le congolais Paul Yuma Morasho, consultant senior en développement des stratégies de gestion, estime au regard de sa position privilégiée de témoin des trois crises majeures qui secouèrent l’institution, en 1970, en 1979 et en 1994, qu’il n y a jamais de fumée sans feu… Cette rétrospective éclairante mérite, à notre sens, d’être versée comme pièce dans le dossier brûlant qui paralyse l’institution notée triple A depuis quelques mois. ’Il n’y a pas de fumée sans feu’’…

Suite...

Par Thomas YAPO* Une baisse programmée de l’approvisionnement en énergie Avec la théorie économique moderne est née l’illusion de croissance perpétuelle. L’homme a cru qu’il vivait dans un monde de ressources inépuisables et s’est exonéré de tout comportement durable. Notre société s’est bâtie sur des ressources non renouvelables. Malheureusement nous sommes actuellement confrontés à une limite et subissons un sevrage forcé irréversible car depuis 2008, l’Agence Internationale de l’Énergie dit que nous avons dépassé le pic d’approvisionnement de pétrole conventionnel. Le pic global de pétrole semble avoir été dépassé en 2018. Comme ce plafond de l’abondance énergétique grâce aux énergies…

Suite...

Par Ibrahim Touré,  ingénieur statisticien-économiste, enseignant à l’Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne. 24 octobre 1929: jeudi « noir » à Wall Street. Qui n’a jamais entendu parler du Jeudi « noir » du 24 Octobre 1929 pour désigner ce jour triste du Krach boursier de 1929 ? Qui n’a jamais entendu parler du Jeudi « noir » du 16 Juillet 1942 qui marque l’un des évènements les plus injustes de l’humanité, la rafle du Vel’d’Hiv, pendant la seconde guerre mondiale ? Qui n’a jamais utilisé ou remarqué le « noir » pour exprimer un fait déprimant, endeuillant ou triste de la vie quotidienne ? Suis-je le seul à être dérangé par…

Suite...

Par Bâ Alassane, administrateur de Sociétés et de Banques et ancien cadre de la BAD. Aujourd’hui le 15 juin, c’est l’anniversaire de la mort du britannique Sir Arthur Lewis, décédé il y’a 29 ans. Il fut le premier lauréat noir du prix Nobel en économie en 1979 pour ses travaux sur l’économie de développement dont il fut l’un des pionniers. Ce génie, né en 1915, est docteur diplômé de la London School of Economics (LSE). Il a été anobli en 1963 par la reine d’Angleterre. Ses travaux portant essentiellement sur les pays en voie de développement mettent en évidence la…

Suite...

Par Khalid Cherkaoui Semmouni, Directeur du CREPS L’action humanitaire du Maroc est devenue un modèle basé sur les principes de solidarité régionale et internationale . C’est dans cette optique , SM le Roi Mohammed VI a ordonné l’envoi d’aides médicales à plusieurs pays africains frères , environ 15 , afin d’accompagner les pays africains dans leurs efforts de lutte contre la pandémie Covid-19 . Il s’agit d’un geste généreux du Souverain , et représente un signal fort en faveur des questions humanitaires et des valeurs de solidarité . Les expériences accumulées par le Maroc en matière d’aides humanitaires…

Suite...

Par Abdoulkader Kamil Mohamed, Premier ministre de la République de Djibouti. Le 17 juin prochain sera désigné pour la période 2021-2022 le représentant africain pour un siège non permanent au Conseil de sécurité des Nations Unies. C’est une date importante pour tout un continent. Dans une période de crise sanitaire, économique et sociale qui ébranle le monde, le rôle que va être amené à jouer le Conseil de sécurité des Nations Unies apparaît, à la lumière de ces événements, plus que jamais primordial. Aujourd’hui, il est l’heure. L’heure de faire entendre la voix de Djibouti, ce «pays des braves » de…

Suite...

Par Gérardine Mahoro* Le «Africa-bashing» qui consiste à exagérer les situations locales nuit bien plus à la santé des économies africaines que le coronavirus ne nuit à la santé des populations. À force d’être présenté comme le maillon faible, sans fondement dans le cas du coronavirus, le continent paie un lourd tribut en affaires et c’est de la responsabilité des africains qui n’investissent pas dans le contrôle de leur narratif. Si les dommages matériels et humains immédiats induits par les événements tels que les attentats ou les épidémies peuvent être financièrement et humainement chiffrés de manière relativement précise, il n’en…

Suite...

Par Moro Cissé, opérateur économique* Alors que le directeur général du Port Autonome de Nouakchott (PAN) a interdit depuis ce vendredi matin l’entrée de l’enceinte au personnel de Arise Mauritanie, qui y dispose de bureaux provisoires en attendant la construction de leurs locaux, Mory Guéta Cissé, en opérateur économique, rappelle le bon sens, le droit et les usages. La nouvelle Mauritanie se construira avec (et non sans) une bonne image de pays disposant d’un environneent des affaires propices, respectueux de ses engagements et garantissant la protection des investissements et de la propriété privée. Par Moro Cissé. Mory Gueta Cissé, opérateur…

Suite...

Dans une tribune publiée sur sa page Facebook etle magazine  » Le 1″, Lionel Zinsou ose une interrogation au centre des identités multiples des métis, sangs mêlés ou mulâtres comme on les appelait encore il y a quelques années. L’ancien premier ministre du Bénin, qui est aussi français par sa mère, a écrit sa chronique en une sorte d’hommage funèbre à George Floyd, cet américain étouffé sous le genou d’un policier blanc. « Longtemps j’ai cru qu’être noir ou blanc n’avait aucune réalité intime, que seules comptaient les barrières de classe, que les mérites républicains fabriquaient des vies réussies » « George…

Suite...

Par Adamou Sambaré, Directeur Général Creditinfo West – Africa. La Covid – 19 a frappé le monde avec un «double choc»: une contraction inédite de l’offre et de la demande couplée à un choix manichéen entre urgence économique et sanitaire. Pour l’Afrique, et donc l’UEMOA, la situation à court-terme est sombre. Cependant, si le secteur financier saisit ce moment comme un déclencheur pour une transformation profonde de l’écosystème des prêts et de ses processus, en prenant l’exemple d’autres marchés continentaux et en optimisant la puissance de l’infrastructure déjà en place, la crise pourrait devenir une opportunité. La situation actuelle Le…

Suite...

Par Dr Aliou Niang Fall* et Dr Moussa Diop* La théorie des zones monétaires optimales a été développée dans les années 1960, notamment par l’économiste canadien Robert Mundell, qui a reçu le prix Nobel d’économie en 1999 pour son travail sur le sujet. Le concept de zone monétaire optimale vise à décrire les conditions dans lesquelles une zone géographique gagne à adopter une monnaie unique. La théorie s’applique également lorsqu’un pays choisit d’aligner le taux de change de sa monnaie sur celle d’un autre pays. En effet, dans les deux cas, le pays perd la possibilité d’avoir une politique monétaire…

Suite...

Par Samir Bouzidi Et si on offrait aux Adama, Mohamed et Fatou la possibilité de partager avec leur pays et continent d’origine bien plus que leur argent ? Pour plus de 100 millions d’Africains vivant hors de leur pays d’origine, la stratégie post-Covid et la révolution numérique en cours sont synonymes d’espoirs et de progrès majeurs. D’abord, elle offre aux immigrés et à leurs descendants l’opportunité de s’approprier et d’entretenir à distance leur identité maternelle. Mais surtout, elle réinvente leur mode d’engagement vis-à-vis du pays d’origine en leur permettant de « s’investir » et non plus seulement d’« investir ».…

Suite...