Le président togolais Faure Gnassingbé (g) et son homologue français Emmanuel Macron

Réuni en conseil le 22 septembre 2021, le gouvernement togolais a adopté un avant-projet de loi autorisant la ratification de l’accord de coopération monétaire entre les Etats membres de l’Union monétaire ouest africaine (UMOA) et le gouvernement de la République française.

Selon le compte rendu de la réunion, le texte a pour objet de solliciter l’autorisation de la représentation nationale pour ratifier le nouvel accord signé le 21 décembre 2019 à Abidjan. « Ce nouvel accord constitue une avancée majeure réalisée dans l’intégration économique et monétaire des huit pays membres de l’UMOA, en mettant en place les bases de leur adhésion à l’Éco, projet de monnaie unique de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) », précise la même source.

Présenté en 2019 comme le seul pays à respecter tous les critères de convergence de l’UMOA, le Togo est la septième économie de la région avec un PIB de 4230,6 milliards FCFA, juste devant la Guinée-Bissau. 

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here