Maroc : BCP portée par l’acquisition de ses 3 nouvelles filiales africaines

0

Le groupe Banque centrale populaire (BCP) a publié, jeudi 25 mars 2021, une nouvelle mise à jour des résultats financiers de l’exercice clos le 31 décembre 2020. En dépit de la crise, les filiales du groupe notamment africaines  ont contribué à hauteur de 44% au produit net bancaire (PNB) consolidé.

Le groupe a noté une forte dynamique du PNB des filiales à l’international évoluant  de +34%, soit 3659 millions de dirhams (404 millions de dollars) en 2019 contre  4903 millions de dirhams (542 millions de dollars) en 2020. Une performance essentiellement due à l’intégration des trois nouvelles acquisitions en Afrique (Congo, Maurice et Madagascar). Le résultat  est également tiré par la bonne performance des filiales historiques (+7% de PNB).

Concernant le coût du risque, le deuxième groupe bancaire du Maroc a pris de bonnes dispositions. Le coût du risque  s’est chiffré à 2567 millions de dirhams (283 millions de dollars) en 2019 contre  6129 millions de dirhams (677 millions de dollars) en 2020, soit une hausse de 138,5%. Un additionnel important du coût du risque, reflétant notamment la posture conservatrice du groupe dans l’appréhension du risque de crédit.

Cependant, le résultat net part de BCP  a connu une baisse de 59%, soit 2999 millions de dirhams (331 millions de dollars) contre 1229 millions de dirhams (136 millions de dollars). De son côté, le résultat net consolidé a diminué  de 67%, soit 3888 millions de dirhams (429 millions de dollars) en 2019 contre 1283 millions de dirhams (142 millions de dollars). En termes d’emplois, l’encours des crédits à la clientèle a légèrement reculé de 1,2% à 201 millions de dirhams (22 millions de dollars).

Toutefois, le groupe BCP a traité et validé près de 18.746 demandes de crédits « Damane Oxygène », et 14.551 pour « Damane Relance ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here