Vaccination anti-Covid 19: la France derrière le Costa Rica

0
La peur du risque judiciaire tétanise la haute administration française.

Le fiasco de la campagne actuelle de vaccination en France donne du grain à moudre aux adversaires du président Emmanuel Macron tout en forçant les français à relire Milan Kundera dans son inoxydable « éloge de la lenteur ». Certes le roman français du Covid-19 a ses digressions labo -pharmaceutiques, son héros principal, Emmanuel Macron, son coupable idéal, Olivier Véran, le ministre de la Santé, et ses nombreux bannis à l’instar de Didier Raoult qui depuis Marseille apporte de la contradiction à une bureaucratie concentrée à Paris. Mais, en attendant l’effet accélérateur de la colère présidentielle sur le mouvement d’ensemble (le rythme de vaccination vient de dépasser 2 000 par jour) , c’est tout un pays qui est déclassé.

La France était classée, au « vaccinomètre », 35e sur 36 pays, le 30 décembre, et dernière après le Costa Rica, le lendemain, avec seulement 332 injections », rappelle, incisif, le Canard Enchaîné, qui met en parallèle ce modeste chiffre et la moyenne quotidienne des 300 morts de Covid-19, l’équivalent, ose le palmipède, d’un crash long courrier.

Loin de chercher à apporter une réponse claire au débat de l’hiver, le premier ministre Jean Castex, pointe du doigt l’Angleterre, pays qui prend des libertés avec les recommandations des labos. Et de rappeler, avec auto-satisfaction, que l’état sanitaire de la France est le meilleur d’Europe. Pays dirigé par des énarques et des diplômés des grandes écoles qui ont appris à mesurer le risque judiciaire dans chaque décision, la France fait du surplace dans sa stratégie vaccinale. Un exemple à ne pas suivre pour les pays d’Afrique francophone qui, souvent, dupliquent les méthodes et les stratégies de l’ancienne métropole.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here