Egypte : le capital minimum requis des banques passe de 30 à 300 millions USD

0

Après la réforme de 2003 qui avait occasionné des fusions sur le marché, la Banque centrale égyptienne (BCE) annonce de nouvelles modifications relatives au capital minimum des banques commerciales qui exercent dans le pays.

En effet, selon un projet de loi relatif  à l’organisation des activités bancaires, l’organe de régulation décide de multiplier par 10 le capital minimum des banques commerciales égyptiennes. Il passe désormais de 500 millions de livres égyptiennes, soit environ 29,78 millions USD, à 5 milliards de livres, soit 297,79 millions USD. Quant aux filiales des  banques étrangères, leur capital minimum sera multiplié par 3, et passe ainsi de 50 millions USD à 150 millions.

Ces mesures, expliquent la BCE, entrent dans le cadre des réformes entreprises par le gouvernement. Elles visent à renforcer la solidité financière des banques afin de leur permettre de faire face aux risques potentiels et la concurrence de la région. 

A ce jour, seules six banques répondent aux nouvelles dispositions. Il s’agit, de National Bank of Egypt, Banque Misr, Commercial International Bank, QNB Al Alhi, Arab African International Bank et Arab International Bank.

Les 22 autres banques égyptiennes et les 5 filiales de banques étrangères opérant dans le pays devront se conformer à la nouvelle réglementation dans un délai de 3 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here