A Hangzhou, Faure Gnassingbé appelle les investisseurs chinois à s’intéresser au Togo

0

Le Togo a tenu ce vendredi 7 septembre à Hangzhou (Chine), son premier forum d’affaire conjoint avec l’Empire du Milieu. Un évènement qui vise à présenter aux entreprises de la province de Ziehjang, les opportunités d’affaires qu’offre le pays.

Présidant la cérémonie d’ouverture, le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, n’a pas manqué de faire ses éloges aux autorités locales présentes dans la salle de conférence. « Le choix de la province de Ziehjang pour la première édition de ce forum n’est pas fortuit », a-t-il déclaré.

« Hier mère des rizières, embraya ensuite le président, aujourd’hui capitale chinoise du e-commerce, cette province est le symbole du miracle économique chinois qui inspire tant nos pays sur le continent africain. Entrepreneuriat, industrialisation, échanges, innovation, les ingrédients de la transformation économique de Ziehjang enfantent aujourd’hui sa renommée ».

Selon Faure Gnassingbé, « ce sont ces mêmes ingrédients qui transforment économiquement le Togo ». Et de poursuivre : « nous avons besoin de vous, de votre savoir-faire, de votre technologie et nous vous aiderons avec un partenariat dans un esprit gagnant-gagnant à soutenir ici votre croissance ».

Par ailleurs, le chef de l’Etat a appelé les investisseurs de la communauté à « produire au Togo », une expression qu’il a prononcée au moins trois fois. Il s’agit, pour lui, de la garantie d’exporter des productions sans barrières tarifaires vers la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cedeao), d’avoir un accès sans barrière tarifaire aux marchés américain et européen avec lesquels le pays a « des accord spéciaux », et « d’avoir un accès sans barrière tarifaire au marché chinois ».

A cet effet, Faure Gnassingbé a de nouveau rappelé quelques-unes des opportunités phares que présente le Togo : un port en eau profonde faisant de Lomé un hub portuaire, un aéroport qui relie la ville à plus de 20 capitales d’Afrique de l’ouest et du centre, etc.

« Cette contribution des opérateurs économiques chinois au miracle économique togolais que nous appelons de nos vœux a déjà commencé à se matérialiser », s’est-il réjoui, mentionnant notamment la construction d’un des terminaux du port de Lomé, fruit d’un partenariat avec la China Merchant Group.

En dehors des autorités provinciales de Ziehjang et de la délégation togolaise, de grands noms de la finance africaine ont pris part à l’évènement. On cite, entre autres, Benedict Oramah d’Afreximbank, Ade Ayeyemi d’Ecobank, et Carlos Lopez, le Haut-représentant de l’Union africaine dans les négociations avec l’Union européenne.

Par notre envoyé spécial à Hangzhou, Nephthali Messanh Ledy

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here