Les présidents ivoirien Alassane Ouattara et français Emmanuel Macron ont posé ce 30 novembre la première pierre du projet du métro d’Abidjan, le plus important projet jamais réalisé en terre ivoirienne.
D’un coût de 1,4 milliard d’euros entièrement financé par Paris, le projet, qui porte sur la première ligne d’un vaste réseau devant innerver la capitale ivoirienne, va fendre la ville du nord au sud sur près de 38 km.
Ambitieux, le métro (aérien) va permettre le transport quotidien de 500 000 Abidjanais, de la périphérie d’Anyama jusqu’aux portes de l’aéroport en traversant 8 des 10 communes de la capitale économique.
Selon les données techniques, le projet qui intègre une vingtaine de stations, 40 ponts piétons, 21 ouvrages d’art (ponts pour rails) et un viaduc sur la lagune Ebrié, va permettre de rallier en 50 minutes les deux extrémités du trajet, là où il faut encore plusieurs heures avec les embouteillages.
Les travaux vont employer 2000 personnes. Le consortium constitué par Bouygues (génie civil) et Keolis (exploitation) a été rejoint par Alstom (matériel roulant), une autre entreprise française qui bénéficie de l’éviction des sociétés sud-coréennes Hyundai et Dongsan. Un départ qui est intervenu après que l’Etat français ait levé les fonds nécessaires au financement.
Le métro sera opérationnel en principe à la mi-2022.

1 COMMENTAIRE

  1. Bonjour je suis toujours fière dé mon pays la C.I un pays like et harmonie, J’adore.
    Mon avis sur le projet du métro, ces très très bon,et la côté d’Ivoire sera avantage dans beaucoup de chose… (Donc ce la meilleurs de chose, félicitations notre gouvernement son excellence (Alassane Dramane Ouattara)je suis toujours fière dé lui,et ils va nous rendre heureuse la côté d’Ivoire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici