Portrait du candidat à la présidence de l’Union africaine – Abdoulaye Bathily

0

Abdoulaye Bathily – Faisons de cette organisation une Union africaine des peuples

a40196b9-5ea9-450f-8c81-aa641b9e38d41

« J’entends contribuer à la renaissance de l’Afrique afin de réaliser le rêve des pères fondateurs d’un continent uni, pacifique et autonome sur le plan social, politique, économique et culturel » – Abdoulaye Bathily, candidat de la Cédéao à la présidence de l’Union africaine.

De nationalité sénégalaise, Abdoulaye Bathily est le candidat de la Communauté économique de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) qui espère succéder à Nkosazana Dlamini-Zuma, lorsqu’elle quittera son poste de présidente de la Commission de l’Union africaine d’ici la fin du mois.

Dans cet appel spécial, M. Bathily dévoile son « projet de l’Union africaine ».

« L’Union africaine est investie d’un mandat important – celui de continuer à jouer un rôle crucial pour orienter le continent et créer l’Afrique que nous voulons », précise-t-il, en formulant les objectifs clés de son programme pour mettre en œuvre l’Agenda 2063. S’il est élu, il compte s’appuyer sur la vision collective et les aspirations des peuples d’Afrique, transformer l’Union africaine des États en une Union africaine des peuples, réaffirmer le leadership de l’UA sur la scène internationale, faciliter l’intégration régionale et continentale, optimiser les ressources collectives et bâtir une Commission de l’UA efficace.

Pour le candidat à la présidence de la Commission de l’UA, restaurer la confiance des citoyens dans l’UA en défendant les intérêts du continent sur la scène internationale est une priorité. « Je souhaite encourager la mobilité intra-africaine des citoyens, ainsi que le commerce et les investissements intra-africains pour créer un nouveau monde africain audacieux et tourné vers l’avenir, exploitant l’énergie innovatrice de ses femmes, de ses hommes, de ses jeunes et de ses enfants », souligne-t-il.

En transformant l’Union africaine des États en « une Union africaine des peuples », il espère que le continent obtiendra enfin un siège permanent au Conseil de sécurité de l’ONU. Il défend le principe des solutions africaines aux défis africains. En tant que médiateur et artisan de la paix, M. Bathily a participé à plusieurs missions de gestion de crises en Afrique, notamment au Mali, au Liberia, en Sierra Leone, en Guinée-Bissau, au Niger, à Madagascar, en Guinée et en Centrafrique.

Ce panafricaniste, qui compte plus de cinquante ans d’expérience dans le domaine social, politique, culturel et universitaire, ainsi qu’un vaste réseau à travers le continent et ailleurs dans le monde, affirme qu’il s’engage à apporter à la Commission de l’UA « une connaissance approfondie de l’ensemble du continent, une aptitude reconnue à comprendre les contextes et difficultés, ainsi qu’à une vision et une stratégie claires ».

Titulaire d’un doctorat en Histoire et en Sciences humaines, M. Bathily a exercé des fonctions politiques de haut rang, dont récemment celle de ministre délégué auprès du Président du Sénégal. Il a également été vice-président de l’Assemblée nationale. Sur le front diplomatique, M. Bathily a occupé le poste d’envoyé spécial auprès du Président de l’UA ; il est actuellement le représentant spécial du secrétaire général de l’ONU pour l’Afrique centrale et le chef du Bureau régional de l’ONU pour l’Afrique centrale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here