Maroc-Télécom: Etisalat fait monter les enchéres sur ambiance de sagesse des brokers

0

Maroc TélécomLe conseil de surveillance de Vivendi examine aujourd’hui 30 avril les deux offres encore en lice pour le rachat de Maroc Télécom, leader de la téléphonie fixe et mobile au Maroc. Dans cette perspective, Etisalat a chauffé les salles de marché en annonçant son intention d’aller au delà de l’offre ferme sur les 53% détenus par le français Vivendi dans l’opérateur marocain. Le groupe émirati propose de racheter aussi les 30% détenus par l’Etat marocain dans le cas où son offre (https://www.financialafrik.com/maroc-telecom-loffre-ferme-du-groupe-etisalat-communique/)  l’emporterait sur celle de son rival Qatari  Oredoo. Dans tous les cas, la loi marocaine impose à  Etisalat de lancer une offre publique d’achat pour racheter les parts des actionnaires minoritaires. L’Etat marocain, qui a réduit de 15 milliards de dirhams son budget d’investissements, n’a pour l’instant fait aucun commentaire.

Echos de la Bourse

Pour rappel, le cours boursier de Maroc Télécom à Casablanca a gagné 8% depuis le début de l’année à 115,4 dirhams. Sur Euronext, l’action a clôturé le 29 avril à 10,35 euros.  La capitalisation boursière de Maroc Télécom est actuellement de 100, 6 milliards de dirhams (1 euro= 10,7 dirhams).  Contrairement à l’effervescence habituelle qu’on constate sur les cours d’une action en phase de transactions, l’on ne constate pas de mouvements particuliers sur la valeur IAM (Maroc Télécom). A l’exception d’un rush du premiers mars (record de volumes), le marché reste intéressé mais sans euphorie particulière.  Le signe d’une maturité des brokers?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here