Dev CommLa Banque africaine de développement (BAD) va participer aux réunions de printemps du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale à Washington, D.C., du 18 au 23 avril 2017. Cette rencontre annuelle réunira plus de 1 000 représentants de gouvernements, de la société civile, du secteur privé, des médias et des milieux universitaires.
Le président Akinwumi Adesina dirigera la délégation de la BAD à ces réunions, qui discuteront d’importantes questions liées, entre autres, au développement du secteur privé, au déblocage de capital financier pour l’aménagement d’infrastructures, à la sécurité alimentaire, aux changements climatiques, au genre, à la société civile et à l’efficacité de l’aide. Le président rencontrera également les gouverneurs des pays membres régionaux (PMR) de la BAD et tiendra des réunions bilatérales avec plusieurs pays membres non régionaux (PMNR) pour discuter des nouvelles initiatives de la Banque, des réformes institutionnelles en cours et de la Septième augmentation générale de capital (GCI).
Durant sa première journée à Washington, le mercredi 19 avril, le président Adesina rencontrera Christine Lagarde, directrice générale du FMI, et Makhtar Diop, vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique. Il interviendra également aux côtés de Ngozi Okonjo-Iweala, ancienne ministre des Finances du Nigeria, de Nancy Birdsall, présidente émérite et maître de recherche au Center for Global Development (CGD) et d’Antoinette Sayeh, ancienne ministre des Finances du Libéria, lors d’une rencontre sur le thème « Défis et logique de développement pour la Grande Afrique » qu’organisera le CGD.
Le jeudi 20 avril, Adesina rencontrera Melinda Gates pour passer en revue les possibilités de coopération avec la Fondation Gates dans différents domaines. Il se joindra également aux directeurs des banques multilatérales de développement (BMD) le samedi 22 avril, à l’occasion du Forum mondial pour les infrastructures. À cette occasion, il est prévu que les directeurs des banques multilatérales de développement discuteront et étudieront les moyens à utiliser pour accroître les investissements publics et privés dans les infrastructures et renforcer l’harmonisation entre les initiatives existantes et les nouveaux projets en matière d’infrastructures dans les pays en développement. Le président participera également à une réunion de haut niveau sur la famine et les situations fragiles coorganisée par Jim Kim, le président du Groupe de la Banque mondiale (GBM) et Antonio Guterres, le secrétaire général des Nations unies.
Cette mission à Washington aura lieu juste avant la visite qu’effectuera le président Adesina du 26 au 28 avril 2017 en Allemagne, où il interviendra lors des travaux du Comité de coopération et de développement économiques du Bundestag allemand. Il prononcera également un discours lors de la Conférence internationale de haut niveau sur le thème « Un monde sans faim – L’avenir du monde rural », qui traitera de l’importance des investissements pour l’avenir des zones rurales en Afrique ; y interviendra aussi Gerd Müller, le ministre fédéral allemand chargé du développement.
Le président Adesina a souvent souligné la nécessité de transformer les zones rurales d’Afrique, à travers le renforcement des compétences, la création d’emplois et l’autonomisation économique des jeunes. « Ces zones de misère doivent devenir des zones de prospérité économique », a-t-il déclaré. « Pour réussir cette transformation, l’investissement en faveur du financement des activités rurales, surtout au profit de l’agriculture, de l’agro-industrie ainsi que des TIC doit en constituer l’une des stratégies capitales ».


Pour obtenir de plus amples renseignements sur les rencontres du printemps à venir, consulter : https://www.imf.org/external/Spring/2017/index.htm

Ce contenu pourrait également vous intéresser