finance-s-engage-1

Le secteur financier ivoirien s’est engagé à consacrer, en 2017, 1 370 milliards FCFA pour financer les petites et moyennes entreprises et industries (PME) du pays. Une réponse concrète à la problématique de l’accès au financement.

Comment adresser concrètement et efficacement la lancinante et sempiternelle question de l’accès au financement des PME ? Le patronat ivoirien semble avoir eu la bonne inspiration avec l’initiative « La finance s’engage », un forum qui se veut une plate-forme de propositions concrètes des secteurs bancaire et financier au profit de cette catégorie d’entreprises

A la faveur de la première édition de ce forum organisé ce 24 novembre par le cabinet Entrepeunarial Solutions Partners (ES Partners), les bailleurs de fonds privés locaux se sont engagés sur une enveloppe globale de 1.340 milliards FCFA de prêts à décaisser courant 2017 en faveur des PME. Une belle victoire pour ces entreprises qui représentent plus de 80% du tissu économique ivoirien, mais qui reste en marge des circuits de financement.

En effet, selon une étude conduite par ES Partners auprès d’un peu plus de 4 200 entreprises, pour des besoins d’environ 3 500 milliards FCFA, le gap de financement est estimé à 2 300 milliards FCFA. L’étude révèle en outre que seule une entreprise sur trois recours à un financement bancaire et, lorsque c’est le cas, uniquement la moitié obtient un avis favorable. Une situation qui devrait évoluer avec cette approche proactive portée par le patronat ivoirien.

« « La Finance s’engage » … offre une réelle opportunité pour mettre le secteur financier au service de l’émergence de la Côte d’Ivoire » a exhorté Souleymane Diarrassouba, président de la Commission de financement du secteur privé de la CGECI, le patronat ivoirien. L’enjeu pour le pays est d’impulser un écosystème plus favorable aux PME afin de les aider à franchir de nouveaux paliers , dans un contexte où es elles semblaient plus vouées à graviter à la périphérie des grandes entreprises et des multinationales, faute de ressources.

Évaluation

Le forum ne compte pas rester au stade des promesses. Ces engagements feront l’objet d’un suivi et d’une évaluation trimestrielle afin d’en apprécier l’application effective. Et dans cette dynamique, la seconde édition du forum qui se tiendra en fin d’année prochaine projette de distinguer les acteurs qui se seront illustrés lors des « Awards de la « Finance s’engage »».

À noter que ce sont au total une vingtaine de banques et établissements financiers ont répondu effectivement à l’appel du patronat à travers des engagements financiers chiffrés.

 

Share Button