Lomé accueillera du 19 au 20 novembre prochains, la 41ème Assemblée Générale de la Conférence Permanente des Chambres Consulaires Africaines et Francophones (CPCCAF). Une rencontre à l’issue de laquelle le Togo sera désigné pour présider l’instance.

Germain Meba, Président de la Chambre de commerce et d’industrie du Togo (CCIT), est le prochain président de la Conférence Permanente des Chambres Consulaires Africaines et Francophones, en remplacement du congolais Albert Yuma-Mulimbi, dont le mandat arrive à terme. Une décision qui sera validée lors de cette 41ème Assemblée Générale de la Conférence.

20 pays sont déjà inscrits à ces assises, dont le Togo. A ce jour, on enregistre 140 délégués représentant 26 Chambres africaines, 1 Chambre belge, 13 Chambres françaises qui vont plancher sur les divers points inscrits à l’ordre du jour. Un bilan complet de la mandature Yuma-Mulimbi sera présenté.

A noter que parallèlement à cette réunion, une Convention d’Affaires de trois jours offrira des opportunités aux opérateurs économiques locaux, dans le but de nouer des relations avec des partenaires venus d’Afrique et de l’Europe.

Et Germain Meba d’inviter les entreprises togolaises inscrites à ces rencontres, « à tirer le meilleur profit de ces rencontres B to B ».

Créée en 1973 à l’initiative des présidents Georges Pompidou, Léopold Sédar Senghor et Félix Houphouët-Boigny, la CPCCAF œuvre à la promotion et à la structuration du secteur privé africain, ainsi qu’au développement des relations commerciales entre l’Afrique et le reste du monde francophone.

Son action devrait permettre, entre autres, de favoriser les occasions d’échanges et de rencontres entre les chambres consulaires membres, afin qu’elles jouent au mieux leur rôle d’intermédiaire et d’accompagnateur des entreprises locales‚ et contribuer ainsi au développement économique territorial.

 

Par Nephthali Messanh Ledy

Share Button