La Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) devient-elle de moins en moins pétro-dépendante ? Dans son rapport annuel 2020 publié le 7 janvier 2022, la BEAC, la banque centrale de la région, indique un recul de la part du secteur pétrolier dans le produit intérieur brut (PIB).

En effet, le document de 162 pages renseigne que la part du secteur pétrolier dans le PIB régional s’établit à 13% en 2020, contre 18% en 2015. Soit une baisse de 5 points de pourcentage en l’espace de 5 ans. Pour leur part, les recettes pétrolières des six pays de la région (Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée Equatoriale et Tchad) se sont établies à 2.699 milliards de FCFA en 2020, contre 3.936,5 milliards en 2019, et 3.775,6 milliards en 2015.

Au premier trimestre 2020, ces pays ont perdu 500 milliards de FCFA de recettes pétrolières d’après les données publiées en octobre de la même année par la Banque centrale des Etats de l’Afrique centrale (BEAC). Tous les pays de la région sont producteurs de l’or noir, à l’exception de la Centrafrique qui est encore dans sa phase d’exploration. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here