(Photo by Stefan HEUNIS / AFP)

Le Mali sera le plus grand producteur de coton en Afrique pour la campagne 2021/22, suivi du Bénin, de la Côte d’Ivoire et du Burkina Faso. Une projection contenue dans un rapport du département américain de l’agriculture (USDA) du 28 septembre 2021.

Elle résulte, en effet, de l’exploitation d’une superficie presque record et des conditions météorologiques favorables à l’établissement et au développement des cultures de juin à début septembre, précise le document dont l’authenticité a été confirmée par la Compagnie malienne pour le développement du textile (CMDT).

Le Mali a semé une superficie record de 795.000 hectares (ha), en hausse de 630.000 hectares (382%) par rapport à la récolte boycottée de l’année dernière, indique le document. Par ailleurs, le rapport américain explique que la Côte d’Ivoire a également semé une superficie agricole record de 460.000 ha, tandis que le Bénin et le Burkina Faso ont chacun semé plus de 600.000 hectares cette année.

« Je suis très heureux de constater que la campagne d’égrenage bat son plein et se passe très bien grâce à l’engagement et la bonne volonté du personnel industriel de la CMDT », a déclaré Nango Dembélé, PDG de la CMDT, lors d’une visite de terrain, la semaine dernière dans la région de Sikasso, une zone cotonnière du pays.

L’USDA prévoit, pour la zone franche africaine, une production de près de 5,86 millions de balles, en hausse d’un million de balles (21%) par rapport à l’année dernière et en baisse de 59.000 balles (1%) par rapport à la récolte record de la campagne 2019/2020. Celle-ci concerne la campagne cotonnière 2021/2022.

Notons que la superficie récoltée devrait s’établir à 3,1 millions d’hectares, en hausse de 710.000 hectares (29%) par rapport à l’année dernière et à 5.000 hectares par rapport à la zone record pour la campagne 2019/2020. Pour célébrer cette victoire agricole, l’Etat du Mali devra attendre la fin des opérations de compilation des derniers chiffres relatifs à la quantité de coton produite cette année.

1 COMMENTAIRE

  1. Nous sommes fière de la récolte de cette Année pour le mali malgré les sanctions les choses bougent plus qu’au paravent avec les escrocs d’hier mais aujourd’hui nous remercions Allah d’avoir fait encore apparaître des signes qui ne trompent pour ceux qui ont le bon discernement de la science spirituel

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here