LeadersCommuniqués de pressePublication à Cotonou du Baromètre RSE, ODD des entreprises

Publication à Cotonou du Baromètre RSE, ODD des entreprises

-

Les résultats du Baromètre des entreprises béninoises en matière de RSE et des ODD ont été publiés ce vendredi 22 octobre, à l’occasion du Forum de la troisième édition des Rencontres de la RSE à Cotonou. Selon le rapport présenté par M. Thierry TENE, Directeur Général du Cabinet Afrique RSE, l’étude a analysé 764 entreprises béninoises de plusieurs secteurs d’activités : banques, industrie, tourisme, énergie, transport, agriculture, etc

Première leçon de ce rapport : les entreprises béninoises publient rarement des informations liées à leur gouvernance ou à leur actionnariat. « 14 entreprises béninoises sur 764 ont publié le montant de leur capital, alors que 2 seulement ont rendu public le montant de leur chiffre d’affaires ». Concernant le genre dans la gouvernance, « Sur les 19 entreprises béninoises sur 764 ayant publié le nom du / de la Président.e de leur Conseil d’Administration, on compte 4 femmes et 15 hommes ».

Sur la thématique à proprement parler de la RSE, la communication est encore presque inexistence dans le monde des entreprises béninoises. « Aucune entreprise béninoise sur les 764 n’a publié son rapport RSE », indique le rapport. Se basant sur les réponses de 18 entreprises dans le cadre d’un sondage, il en ressort que « l’absence de reconnaissance pour les entreprises engagées, le manque de politique publique de RSE et l’absence de formation sur la RSE sont les principaux freins au déploiement de la RSE au Bénin ». 64,71 % des organisations / entreprises béninoises affirment qu’elles sont engagées dans une démarche RSE. Mais la grande majorité n’ont pas de Responsable RSO (Responsabilité sociétale des organisations) / RSE. 

L’étude reconnaît tout de même, avec satisfaction, l’évolution d’un écosystème de plus en plus favorable à la RSE au Bénin : l’engagement du gouvernement sur les ODD, la mise en place d’un Groupe de Travail sur la RSE, la Charte sur la RSE et le dynamisme du secteur privé. Elle préconise la formation des acteurs du secteur privé et des fonctionnaires, l’introduction de la RSE dans les modules dans les universités, la mise en place d’un label RSE, etc et l’adoption de politiques favorables à la RSE.

Présent aux travaux du Forum, le directeur de cabinet du Ministre d’Etat, Chargé du Développement et de la Coordination de l’Action gouvernementale, a rappelé les efforts de l’Exécutif dans la promotion de la RSE au Bénin. « L’adoption et la signature de la charte RSE, c’est un engagement politique très fort. Aujourd’hui, c’est vrai qu’au-delà de tous ces dispositifs mis en place, il nous faut un accélérateur pour accompagner et cet accélérateur, ç’est la Politique Nationale RSE. Aujourd’hui, le gouvernement y travaille, les comités sont en place. Le processus est en cours et donc nous espérons d’ici les mois à venir pouvoir doter le pays d’une Politique Nationale RSE et à partir de cela, entamer la vulgarisation et la dissémination qui permettront facilement les pratiques RSE. », a annoncé Monsieur Alastaire Alinsato. 

La troisième édition des Rencontres de la RSE a été également marquée par les présentations des activités de CANAL + Bénin, Green Keeper Africa et la plateforme Atingi du projet Africa Cloud de la GIZ. Ce Forum RSE est organisé par le cabinet MinDo Consultants dirigé par Léon Anjorin KOBOUDE, Expert en communication stratégique.

Rédactionhttps://financialafrik.com
Financial Afrik se propose de délivrer l’information financière stratégique aux cadres et dirigeants, à travers une newsletter quotidienne et un site web qui couvre toute la finance africaine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

ArticlesSIMILAIRES
Nous vous les recommandons spécialement

X