Cameroun : Les investissements français sont passés de 40 à 10 %

0

Longtemps principale partenaire économique du Cameroun avec plus de 60% d’investissements au lendemain de l’indépendance, la France voit au fil des ans, et surtout depuis les années 2000 son leadership économique s’effriter au bénéfice d’autres partenaires au développement, à l’instar de la Chine, désormais au peloton de tête.  

Selon l’ambassadeur de France au Cameroun Christophe Guilhou, le rôle de « prédateur » attribué de manière générale aux entreprises hexagonales en Afrique est erroné. Pour ne prendre que le cas du Cameroun, « la part de marché des entreprises françaises est passée de 40% dans les années 1990, à 10% aujourd’hui ». Dans ces entreprises, 95% des travailleurs sont des nationaux.

Malgré un contexte économique difficile, la France continue de soutenir le Cameroun dont la dette vis-à-vis de la France avoisine 800 milliards FCFA (1,2 milliard d’euro). Sans pour autant révéler la masse monétaire renvoyée en France par les firmes françaises, « ne vous laissez pas intoxiquer », a-t-il indiqué, dans un contexte socioculturel marqué par l’expansion d’un sentiment anti-français en Afrique où la « France est régulièrement victime des fake news ».

En corrélation avec cette actualité, il s’est également prononcé sur l’avenir du Franc CFA où il revient aux pays Africains de se déterminer eux-mêmes.    « Vous faites ce que vous voulez avec le franc CFA. Vous voulez le débaptisez ? Débaptisez-le. Vous voulez faire une monnaie par pays ? Vous faites une monnaie par pays. On très confortable avec ça. Mais si pour l’instant, il n’y a pas eu de changement, c’est que peut-être le franc CFA correspond à un vrai besoin. La moitié des dépôts ont lieu en France. C’est la contrepartie du taux de parité fixe avec l’Euro qui donne une stabilité et évite des dévaluations ».

Invité du « Forum diplomatique » organisé par l’Institut des relations internationales du Cameroun, le diplomate est également revenu sur les aspects politiques, sécuritaires et culturels, où de manière générale, l’image de la France est écornée en Afrique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here