Plombée par un coût du risque élevé, la BTE plonge dans le rouge

0

La Banque de Tunisie et des Emirats (BTE)  a enregistré une perte nette de 17,1 millions de dinars (6 millions USD) en 2020, selon ses états financiers arrêtés au 31 décembre 2020. Cette contre-performance est due  essentiellement  à la hausse spectaculaire du coût du risque.

En effet, la Banque centrale du Tunisie (BCT) avait, dans une note circulaire publiée en janvier, obligé les établissements de crédit à constituer des provisions à caractère  général  dites « provisions collectives » par prélèvement sur les résultats. Ceci pour couvrir les risques  latents sur les engagements courants et ceux nécessitant un suivi particulier. Sur cette base, les dotations nettes aux provisions ont augmenté de 111%, passant de 11 millions de dinars (4 millions USD) en 2019  à 23, 2 millions (8 millions USD) à fin décembre dernier.

Concernant les produits d’exploitation, ils se sont chiffrés à 107 millions de dinars (39 millions USD ) , contre  110,6 millions (40 millions USD ) en 2019, dont  78, 4 millions (28 millions USD ) des intérêts et  20 millions  (7 millions USD ) des commissions. Quant aux charges d’exploitation, elles ont connu un repli de 8%  pour s’établir à 49 millions de dinars (18 millions USD).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here